CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

27/10/2010

Kanye West metteur en scène de vide.



Depuis la mise en ligne de sa pochette « censurée » je dois dire que je suis plutôt étonné, attristé, voir atterré de la manière dont est relayé ce que fait ce personnage.
Je n’ai rien à lui reprocher. Il fait son job. Il propose ce qu’il veut nous proposer, à nous, le public de juger. C’est ce qu’on a toujours fait avec la musique. On aime, on en parle, on achete, on écoute, sinon on laisse. Au pire quand un artiste se fout de notre gueule, on le dit.
Et là pour le coup, c’est vraiment du foutage de gueule. Du beau. Du grand.
Parlons de sa fameuse pochette. L’ami Kanye vient pleurer sur twitter que sa pochette est censurée, qu’on ne lui laisse pas le droit de s’exprimer graphiquement comme il l’entend, que même Nirvana avait le droit de mettre « un être humain nu sur sa pochette ».

Mais il nous parle de quoi ? Moi je ne vois pas une pochette de disque, je vois un jpeg. Une image envoyée sur internet, un simple jpeg. Point.
Je n’ai pas vu de disque de Kanye West dans les magasins, je n’ai pas vu de Cd refusé et renvoyé à la maison de disque. Je n’ai pas vu son album dans les bacs avec un énorme sticker qui empêche de voir l’artwork. Rien de tout ça.
Par contre, je vois tout le monde qui relaye l’info à grand coup de « la pochette de Kanye West censurée, la voici » et bla bla bla.


D’une part ce ne serait pas la première fois, et même si les chaines de magasins n’en voulaient pas, et c’est leur droit, il ferait comme tout le monde : il garderait sa pochette, mettrait un sticker dessus, et ensuite une fois l’emballage retiré chacun aurait l’artwork tel qu’il existe.
Je ne vois pas le problème. Même Nirvana, à l’époque de Nevermind (puisque c’est l’exemple que West utilise) avait eu ce problème d’un possible refus des chaines de magasins de le distribuer. Au pire le groupe aurait stické le bébé et basta. Il y a des dizaines et des dizaines de groupes à qui cela est arrivé ( Guns n roses, Poison, Scorpions, Black Crows, Cannibal Corpse, et même les Beatles). Et à l’époque cela voulait dire quelque chose. C’était un autre problème. Ëtre censuré, recouvrir sa pochette d’un sticker était beaucoup plus problématique, vu que le magasin de disque était l’endroit ou on allait la voir, quasiment le seul endroit. Pas d’internet, peu, voir pas de pub télé, un vrai problème de communication, au delà du simple problème artistique.
Aujourd’hui sur le net, on voit l’artwork des milliers de fois avant même d’aller dans un magasin acheter l’album, et même si on download sur itunes, on ne cherche pas la pochette de l’album, on tape son nom. Donc Kanye West arrête de te foutre de notre gueule, ta pochette tout le monde va la voir sur le net, ton jpeg tout le monde va le voir. On n’est pas en 1990 ou ton disque est refusé à l’entrée des magasins et où tu te retrouves dans la merde.
Mais c’est sur l’argument est vendeur. Le mot « censure » est lancé et c’est parti, tous les robins des bois d’internet se lancent dans le relais de l’info. Bravo, bien joué.
Je le dis, je n’ai rien contre lui. Il utilise a merveille le fait que nous ne prenions du recul sur rien. Si il avait simplement sorti le disque tel quel, personne n’aurait rien eu a dire sur la pochette. On l’aurait trouvé bien, ou nul, voire même sans intérêt, vu que esthétiquement elle n’en a pas vraiment. Mais avec le mot « Censure » là ça envoie, la y’a du story telling, là y’a de quoi dire quelque chose. Bravo pour le marketing, bravo de compter sur internet jamais prompt à remettre en question un effet d'annonce.

Et c’est là le problème. Tout ce qu’il fait en ce moment c’est raconter des choses sur le produit et emballer tout ça avec des feuilles en or pour que ça brille et qu’on s’extasie. Mais dedans, il se passe quoi à l’intérieur de l’emballage ? Rien, du vide.

Kanye en costard qui fait de la MPC dans son salon et qui fait danser sa femme-phoenix. Génie.


Il sort une vidéo/court métrage de 35min, et d’un seul coup on voit le truc fleurir partout à grand renfort d’onomatopées et de smiley et de pouces s’extasiant sur le film.
Alors quoi ? Il ya de l’argent, il y a Hype Williams derrière la caméra. D'accord. Mais il filme quoi Hype Williams ? Il filme du néant. Il filme une succession de tableaux insipides sans idée créative, un concept creux sans une image qui te prend aux tripes, tout est dans l’emphase, rien de plus. Faire un petit tas d'images grandiloquentes et pseudo arty n'a rien a voir avec faire un bon film. on peut filmer le metro au ralenti avec une fille à poil qui marche à quatre pattes sur le quai pendant qu'un violoniste joue a coté d'elle habillé en louis XVI, le tout en 35mm...c'est pareil, il n'y aura pas plus ni moins d'idée. mais ca en jette.

Il n’y a rien… "Ouais mais ça dure 35 minutes, attention c’est du lourd, faut pas déconner". Non ce n’est pas du lourd, ce qu’on voit à l’écran est pompeux, mais pompeux cher. C’est tout.
Ca me fait penser au jour ou Kanye West est monté sur scène quand Justice a gagné un VMA à sa place avec une vidéo tournée au caméscope. Son argument « ma vidéo coute 1million de dollars et il y a Pamela Anderson cest un scandale que je ne gagne pas ! »
A l’époque l’argument semblait ridicule, minable. Aujourd’hui c’est toujours son seul argument. Sauf qu’a force de le marteler il a fini par rentrer dans la tête des gens.
Oui, car honnêtement même si ses productions sont très bonnes, il ne fait toujours pas de meilleurs titres, il chante toujours aussi mal, a toujours un flow limite, et sur scène c’est une catastrophe. Mais à force de marteler le même discours sur « je mets de l’argent, c’est énorme, donc c’est bien » tout le monde a fini par l’accepter. Ce n’est pas très loin de la propagande de Goebbels « un mensonge répété mille fois devient une vérité. » (Si ce n’est pas lui qui a dit ça reprenez moi)
On en est là. On se contente de peu et on écoute celui qui parle fort et qui lance l’argent qu’on regarde tomber devant nous, hypnotisés. Ou qui nage en pleine démagogie à coup de pochette censurée d'un disque qui n’existe pas encore.
En faisant abstraction de ça, en prenant du recul, Runaway à beau durer 35min c’est juste du vent, du vide pompeusement mis en scène. Un mec qui marche devant un feu d’artifice, un mec qui joue de la MPC en costard dans son salon, un mec qui se lève de table pour jouer une note de piano pendant que 20 danseuses classiques arrivent en courant. Oui je schématise, mais pas tant que ça, on se croirait dans un sketch sur le cinéma d’art et d’essai.

Je le répète, l'homme fait ce qu'il veut, produit ce qu'il veut et raconte ce qu'il veut, c'est son droit en tant qu'artiste et tant mieux. Pas de soucis qu’on écoute Kanye West, aucun problème, il y a de la musique pour tout le monde, mais qu’on arrête 5minutes de crier au génie n’importe quel soupe qui a couté de l’argent, ou de crier au scandale quand sur twitter l’artiste dit « censure ». Que cela soit Kanye ou un autre, on a le droit aussi de lui dire, « ferme là, arrête de nous la faire à l’envers et de remuer les bras dans le vide et fais des bons titres. » On peut diffuser, on peut en parler, mais on peut aussi avant tout prendre le temps de se poser des questions sur l’interet artistique et si ça mérite une diffusion sans contrebalancer le propos.

Mais comme tout va trop vite, on préfère aujourd’hui faire le consensus autour d’un effet d’annonce pour ne pas que ses amis facebook nous trouvent naze. On utilise « share » avant de prendre le temps d’analyser.
Relayer aussi vite que possible, pas forcement parce que c'est bien, mais parce que ça existe, quasiment sans libre arbitre, sans jugement. De toute façon dès demain il y aura autre chose à voir. Le règne du vide a commencé.

16 commentaires:

L. a dit…

Pou-pa-pou-pou-PAAAH!

Anonyme a dit…

J'aime bcp Kanye West mais là, je suis d'accord avec toi... Ce court métrage est assez insipide et je crains que son album déçoive aussi.

Branislav a dit…

T'as en partie évidemment raison mon cochon (et notamment sur West sur scène et sur sa voix qui n'a rien de transcendant), même si ça reste de rhétorique anti-"ce que tu n'aimes pas musicalement" et que c'est du coup largement exagéré.
Ces fameux codes "foutage de gueule" dont tu parles, c'est le lot de tous les artistes aujourd'hui pour faire résonner leur empreinte culturelle.
Tu ne manques pas de t'extasier dessus lorsqu'un artiste que tu respectes pour sa musique le fait.
Ensuite, le fait de relayer le travail de Kanye "sans réfléchir" comme tu dis, c'est une manière aussi de partager quelque chose qu'il faut avoir vu, aujourd'hui, là, tout de suite. Même si tu revendiques une dimension "filtre culturelle", ce n'est pas le cas de tout le monde, et encore heureux. Je te respecte aussi beaucoup pour ça, parce que tu es un vrai filtre culturel, toi !
Maintenant, chacun a le droit de considérer ce mec et son travail intéressant, car c'est le rôle de l'Artiste avec un grand A aujourd'hui (par opposition au simple interprète décérébré) que de servir de centre de gravité culturelle et donc de faire s'exprimer d'autres artistes autour de lui, à coup de millions de dollz si c'est possible. C'est le cas pour Hype Williams ici.
Kanye montre la voie dans ce sens, donc j'applaudis.

sacha_vogue a dit…

je suis d'accord sur le fait qu'il nous met tout ça dans des feuille d'or(qu'il a perdu en simplicité), nous fait plein de tappage, mais si vous parler de ça parler aussi qu'il a revolutionné pas mal de chose dans la musique, dans le Hip hop et au delas de se mettre en avant avec de chose futile, il s'etais auparavant mis en avant avec des choses concrete.
Tout les clips de college dropout sont dingue et pas mal aussi de Graduation pour ne cité que c'est deux là. Kanye à creer le GOOD friday en reponse a pas mal de leak de ces album precedent(a la meme epoque les autres albums, je les avaient en MP3) et kanye est genereux avec ses fans et parfois proche alors surement que tout ça lui est monté à la tete et qu'il a perdu sa premiere mouture du kanye du debut, mais delas a dire que Runaway est vide non ! Runaway n'est pas articulé de façon scenaristique donc dans la grandeur du truc on est deçus et pourtant je trouve que sa partais bien jusqu'a la boule de feux... . Il a voulu faire un grand projet de clip mega novateur a la thriller mais en faites il a fait plusieurs petit clip sans correlation entre eux alors que c'etais le but. Enfin bon c'etais un petit apparté à votre article car y'aurai tant à dire ...

alexandre a dit…

le seul génie qu'il faut bien lui reconnaître c'est celui de la mise en scène de son personnage et certainement pas celui de son court métrage.

Branislav a dit…

Complètement raccord avec Sacha sur la dimension non scénaristique du film. C'est différent, désarticulé et du coup difficile à benchmarker par rapport à ce qu'on connait.
C'est sans doute pour ça, en partie, que j'ai trouvé ça bien aussi d'ailleurs.

j. a dit…

Ce n'est pas une histoire de respect musical, je n'ai jamais dit detester la musique de kanye west et son dernier album etait plutot une tres bonne surprise.
je m'extasie quand il y a matière et pas lorsque ça repose sur du vide ou des faux scandales un peu niais, comme il le fait trop souvent.

Est ce qu'il "faut" l'avoir vu justement. c'est là la question soulevée. Enfin tu me diras quand la video d'un chat qui tombe dans une baignoire est un must see du moment, pourquoi pas :)

on a vu. tout le monde a vu. Mais point de temps pour la critique ou la digestion et surtout la remsie en cause du propos (pour ce qui concerne la pochette) c'est l'époque qui le veut, les reseaux sociaux et ça c'est entendu .

Ensuite Hype Williams s'est largement, sinon mieux, exprimé bien avant Kanye West et c'est loin d'être son meilleur travail. Ensuite histoire de gout, c'est sur.

merci bran pour ce passage ;)

L. a dit…

Vous avez écrit ce que je pense. Merci beaucoup !

L.

PS : Et je "share" votre article sur Facebook ;)

Anonyme a dit…

On en reparle après celà :

http://www.youtube.com/watch?v=XQ2B9JIp4Q0

irg a dit…

Ho je trouve que la video de 35 mn est bourrée de symboles en seconde lecture ! Et les images très léchées, le décalage entre l'esthétique hip hop et cette esthétique néo classique très léchée, c'est intéressant.
Commencer par le lacrimosa de Mozart, rien que ça... c'est fort.
Moi je n'aime pas la musique, en revanche, finalement c'est plutôt là que je le grouve faible, le Kanye : il se répète. Et suis d'accord que ce coup de marketing + enrobage video est là pour rattraper le coup.
Mais le plus FORT c'est cette pochette : personne ne relève que la femme est blanche (et lui, noir, donc)
Et ça, c'est assez perturbant pour certaines communautés us.

j. a dit…

non justement c'est de la symbolique de superette, de l'enrobage de rien. mais bon.
concernant la pochette, c'est justement ça le probleme, essayer de faire une contreverse totalement gratuite aussi. On dirait un caprice d'enfant de 8ans : "je veux un noir, avec une bouteille de picole, a poil, avec une blanche , sauf que ce ne sera pas vraiment une femme, et a poil aussi sur le mec qui picole"...desesperant d'esprit puéril. Aucun fond.

Jean-Robert a dit…

@ Sacha_vogue: ALERTE BESCHERELLE !!!
@ Branislav: "benchmarker"? Sérieusement? Et sinon t'écoute quoi, toi?

sacha_vogue a dit…

@jean-robert si vous cherchez un site sur le la conjugaison y'en a de tres bon apres parler de conjugaison sans donner son avis sur le sujet du Post c'est super funky !

Anonyme a dit…

Vite, investissez dans du George Condo, les prix flamberont, buzz oblige.

Le marché de l'art contemporain et aussi un marché du vide, suffit d'aller à la FIAC. Mais ça, c'est du HS.

Tout ça pour dire que le mot censure provoque toujours en certains des réactions démesurées, donnant ainsi plus de visibilité à ce qui n'en nécessite pas tellement.

Cool article :)

Oli(vier) a dit…

Oublie la star, oublie que c'est Kanye, oublie que beaucoup l'écoutent parce que c'est lui; et ecoute son nouvel album.

Ca a beau etre Kanye West son album est génial.

Lady Gaga, tout le monde l'écoute par ce que c'est elle. Et toi tu l'écoutes par amour de sa musique.
C'est à peu près pareil...

j. a dit…

@ olivier : kanye a attiré la lumiere sur son album par du terrorisme médiatique (meme son histoire de censure de pochette était bidon, il y a même eu un démenti de walmart), mais si tu fais fis de tout ça, musicalement, c'est vraiment plat comme album. Ca tourne en rond. Sopporifique au possible. c'est mon ressenti, c'est quand même pas l'album de hiphop(pop) au dessus du lot. c'est du table book musical.

lady gaga tout le monde l'écoute (aujourd'hui) parce c'est de l'entertainment soutenus des tubes, des gros hits planétaires, mais c'est autre chose, une autre musique un autre public.

Related Posts with Thumbnails