CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

05/09/2009

Le film Français c'est...boulversifiant.


D'habitude quand on me propose d'aller voir un film français au cinéma (je ne parle pas des comédies ou des films d'actions ratés), généralement, en toute mauvaise fois assumée, je réponds : "non, franchement, aller voir la vie de gens qui habitent à coté de chez moi et qui vont se lamenter au café d'en face sur le manque d'amour dans leur couple ou de la dépression de la soeur cancéreuse, tout en allant acheter une baguette de pain (très important), ça ne m'intéresse pas".
Et pourtant, comme le coeur a ses raisons que la raison ignore (ça fait très titre de film français) je fus aujourd'hui convié à aller voir, on prend son souffle, : "Non ma fille tu n'iras pas danser". Bahm ! déjà dans le titre on sait qu'on ne va pas se tromper. Il y a d'un coté les films américains qui, lorsqu'ils arrivent en France, sont rebaptisés avec un "very", un "super" ou un "american" dans le titre. Genre "verydélire", "superdéfonce" ou "american rigolo", et coté français on a de la poésie de bazar type "ne t'en vas pas, c'est deja Novembre", "tout est gris, je t'attends", "je voulais savoir si tu rentrais tard".
Donc nous y voila, dans la salle, admirant la création française. Bon autant le dire tout de suite, je n'ai pas été déçu. Commençons par le meilleur : Le pain ! Oui, ils l'ont fait, moi qui ironisait depuis toujours sur la scène du mec qui va acheter du pain (sans vraiment savoir si elle existait), et bien j'en ai eu 2 pour le prix d'une. Tout d'abord, la mère (Marie-Christine Barrault) qui demande: "qui va acheter du pain", la fille (Chiara Mastroiani) qui répond : "j'y vais", la mère : "mais enfin, tu ne t'es même pas lavé", et la fille y va quand même. Cut. On la voit revenir avec une baguette dans la main. Whoa, 10 € pour voir ça. 2eme scène de pain acheté, un peu plus tard , par le père, filmé un peu dans l'ombre de l'appartement. C'est beau.
Une multitude de dialogues incroyables du genre : "veux-tu de la tartiflette ?", "oui, et je vais prendre du coca" (non, non ce n'est pas une comédie, je vous promets), ou des phrases lancées au milieu du film : "je crois que je vais mourir" ou des proverbes déclamés comme des vers de Shakespeare, comme ça pour rien, sans but.
Même quand les gens dépriment dans le film on ne ressent aucune émotion, ca ne touche même pas, tellement on nage dans le pathos le plus lourd, on a simplement l'impression de voir le sketch des inconnus : "le Doutage" ! Mais voila, c'est vraiment "le doutage". C'est dingue qu'on en soit encore là.
Et sinon, coté scénario, le néant multiplie le vide : Une femme qui se sépare de son mari, qui vit avec ses enfants, sa famille voudrait qu'elle reprenne un travail, sa soeur enceinte veut divorcer aussi, et son frère sort avec une fille au look de jongleur immonde (ils se préparent d'ailleurs dans le film à partir au festival des vieilles charrues, certainement pour y cracher du feu). La femme déprime dans la maison familiale en Bretagne (tu parles), les parents partent en vacances en Italie, le père pense qu'il va mourir parce qu'il sent sa joue raide. Mais non. finalement on en entendra plus jamais parler dans le film. La soeur ne divorce pas. La femme déprime beaucoup. Casse les couilles à tous les personnages du film. Le mari s'appelle Nigel. On ecoute making plan for Nigel de Xtc. La femme propose de la tartiflettes à son pseudo amant dont elle ne veut pas, mais qu'elle veut, mais qu'elle ne veut pas. Au final le fils tente de se suicider, comme la moitié de la salle qui avait déjà préparé une corde, mais voila le générique de fin qui sauve le public.Et même pas de bétisier de Jackie Chan dans le générique de fin, histoire de justifier tout ce gachis de pellicule. (du coup j'en mets un ici)
Climax du film, une scène de 15minutes de légende bretonne, sorti du contexte, au son d'instruments folkloriques ultra mal mixés qui font très mal au crâne, ou l'on voit des gens danser et mourir. Cut. On revient dans le film normal. AAAAAAARgh.
Qu'est ce qu'il s'est passé, ou sont donc les 10€ que je viens d'investir ? Bon, je triche, car grâce à mon abonnement UGC à 20€ par mois, au bout de deux films américains payés, je peux aller voir tout le reste gratuitement, et heureusement, car franchement, ou est passé l'argent ? On devrait quand même payer une place de cinéma au prorata de ce qu'ils ont mis dans le film. C'est comme si j'achetais un jambon beurre au même prix qu'un sandwich foie gras, langoustes, truffes. Bon le deuxième ne sera pas forcement bon, mais au moins on sait qu'on va se gaver. "Non ma fille tu n'iras pas danser" n'est pas le film le plus nul que j'ai vu cet année, puisque j'ai vu "Antichrist", mais il est au moins ex-aequo.
Sans exagérer, je ne suis pas uniquement pour du cinéma d'action à grand spectacle, j'aime aussi des choses intimistes et bien ficelées, mais là, je préfère vous donner un bon tuyau. Si vous voulez vraiment dépenser vos 10€ en film français, descendez au café en bas de chez vous avec un ami, prenez vous 1 boisson chacun, regardez les gens, écoutez les , ce sera pareil, aucune différence, pas plus de mise en scène ou de meilleurs dialogues. Sinon, vous pouvez aussi frappez chez votre voisin et lui demander de rester toute la journée dans son salon pour l'observer avec sa famille. Ils parleront aussi de tartiflette, d'endives, de scolarité des enfants, de maris chiants, de boulot fatiguant, peut être même que quelqu'un se coupera le doigt avec le couteau a pain. Bref, un film français quoi.

PS. c'est moi, ou les acteurs français dans Inglorious Basterds sont les plus nuls du film ? Personne ne leur avait demandé de jouer comme si on etait dans un théatre de boulevard , si ?

42 commentaires:

Alex a dit…

C'est pas faux. Heureusement tout les films français ne sont pas comme ça (Irréversible, Mesrine, Nikita, Léon...(même si j'ai trouvé Nikita légèrement barbant))

Augure a dit…

de la mauvaise fois anti-française, je croyais être le spécialiste et pourtant j'ai beaucoup souri en lisant.
tu risques de te faire tailler par des fils de putes bien pensant qui te diront "l'herbe est toujours plus verte de l'autre côté de la barrière"...

j. a dit…

oui, ça fait du bien des fois d'etre d'une subjectivité et d'une mauvaise foi jubilatoire, et puis les grincheux trouveront bien de quoi se faire reluire dans les revues de leurs choix.
Et puis, quoi qu'il en soit, ce film est d'un chiant sans nom ! ah ah !!

SooW a dit…

Merci d'avoir écrit cette note. Premièrement pour la bonne minute de fou rire, et deuxième parce que je me retrouve exactement dans le commentaire (et troisièment pour le flashback "Inconnus" toujours aussi explosif).

Le cinéma d'auteur peut mourir, je ne me jeterai pas à l'eau pour le sauver.

Jul a dit…

Ton meilleur article depuis longtemps, j'ai bien rigolé, merci :)
Ca fait toujours autant de bien de lire quelqu'un qui a un vrai avis.

twenycent a dit…

mythique, jacky chan!

C'est nous les gros a dit…

Toute façon y'a plus que Jacques Audiard. J'espère que tu l'as vu d'ailleurs. Parce que moi, pour du ciné français comme ça, je veux bien payer ma place deux fois.
Pour Inglourious, t'es dur avec Mélanie laurent, mais c'est vrai que le renoi marcel il sort du cours Florent...

Anonyme a dit…

Sinon je compte pour ma part écrire un truc sur "les affiches de film français sur fond blanc".
J'en peux plus...

C'est nous les gros a dit…

"Les affiches de film sur fond blanc".
C'était oam.

We are Kidding a dit…

Je te conseille dans la lignée " Felix et lola" de Leconte un bonheur dans le genre ....

Emilie a dit…

Merci pour cette critique qui résume tout à fait ma pensée à propos du ciné d'auteur français.
C'est chiant et visuellement moche. Et le peu de cinéastes français intéressants partent pour la plupart aux États-Unis. On peut leur reprocher plein de trucs aux Américains, au moins ils sont super décomplexés en matière de cinéma.
En France, le cinéma de genre (à part le policier) c'est honteux. Résultat: on a le choix entre Honoré et Kad Merad.
Par contre, je te trouve sévère avec Antichrist. Je n'ai pas vu le film d'Honoré (non mais c'est quoi ce titre ?), mais au moins dans Antichrist, il y a un renard qui parle. Moi ça me suffit.

FaTras a dit…

Oui, les acteurs Français dans Inglourious Basterds sont mauvais!
A ce demander si Tarantino ne l'a pas fais exprès...

Jul a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Goulagman a dit…

Après lecture de ta critique, je ne saurai trop te conseiller le film "bancs publics". Il y a une heure de film où on voit un parc public, on a le droit à des bouts d'histoire qu'on ne comprend pas vraiment, bref ce qu'on aurait en s'asseyant à un banc public... Le tout est toutefois ponctué toutes les 10 minutes d'un gag improbable qui m'empêchait de dormir tranquillement.

Et on critique le film français mais je te garantie que certains films américains sont tout aussi nuls. Prenons Marley et moi : c'est l'histoire d'un chien. Non vraiment, juste l'histoire d'un chien. Les 3 scènes genre Beethoven font sourire, le reste est aussi insipide qu'un documentaire hongrois sur la pêche à la carpe.

Thibaut a dit…

...vous plaignez pas : hier soir, j'me suis farçi "Extension du domaine de la lutte".
Je vais toujours jusqu'au bout d'un film, ne serait-ce que par respect pour son boulot, mais là, wow, c'était dur...

j. a dit…

il n'y a aucun systematisme : films français nuls ne veut pas dire films ricains geniaux. Ce serait comme dire que tous les films d'arts martiaux chinois sont excellents, parce que chinois.
Y'a du bon et du moyen partout, mais le film français d'auteur est souvent source de moquerie facile, tant il se prend au sérieux et se noie dans des clichés facile à caricaturer.
C'est aussi le cas souvent pour d'autres types de cinéma, comme les comédies américaines (tres bien résumé par Cartman ecrivant les scénarios d'adam Sandler dans l'episode de South park "Awesom-o"), mais on touche à un truc léger et divertissant, pas a un cinéma qui se veut intellectuel, reflet social, grave et profond.
Profond, c'est sur que c'est souvent là qu'on va le chercher au final, bien au fond du trou.
Et puis bon, l'article parle d'un film en particulier, qui recele tout ce qu'on peut detester dans le cinema de ce genre, ce n'est pas un bilan de toute l'industrie cinématographique française (mais une bonne partie, d'accord :))

Benben75016 a dit…

T'as pas le droit. Christophe Honoré c'est énorme. Ou alors tu n'aimes ni Rohmer, ni Truffaut (ce qui est certes ton droit, mais t'attirera de ma part mépris et ignorance). Quiconque n'aime pas "Les Chansons d'amour" ne mérite pas le qualificatif d'être humain... Je sais, c'est raide, mais c'est ce que je pense...

j. a dit…

merci benben, j'ai vécu jusqu'en 2009 sans ton amitié et ta reconnaissance, donc je tacherai de continuer tant bien que mal à vivre ainsi, c'est ton souhait. :)
En tous cas, merci de t'être arreté sur cet article.

fanie a dit…

A l'affiche également : Les Regrets.
On peut en faire a peu près le même résumé. Ou encore, épargner 10 euros, en regardant la bande annonce, ça vous évitera 1H45 de d'ennui. J. on se fait qd un bon navet ricain, histoire régler nos abonnements sur la même fréquence ?

j. a dit…

Je pense que je me suis fais le pire de l'été. Gi Joe. Mais il y a toujours un navet ricain qui en chasse un autre. Et je crois qu un film comme ultimate game avec Gérard Butler pourrait très bien convenir a une sortie simultanée de nos abonnements. Ça me parait sentir bon la daube...

LA PRAVDA a dit…

Très bon post.
En revanche on se passerait bien des commentaires du genre "Mais tu sais tous les films français ne sont pas mauvais regarde ça et ça.."

fanie a dit…

C'est le film avec Dexter ?
Je dis OUI !

Massimo a dit…

moi je dis simplement : 13 Tzametis a sauvé le cinéma français.

rongo rongo a dit…

J'étais dans le même désarroi que toi lorsque je suis sorti du film "La moustache". Depuis "terminé les films français d'auteur" au cinoche. On ne m'aura plus.
Extrait :
- Tiens tu t'es rasé la moustache
- Non pourquoi j'ai jamais eu de moustache...
- Ah bon...

Dire que certains critiques disaient que ça ressemblait à un film de David Lynch.
Ben voyons. Je ne peux plus voir un film avec Vincent Lindon qui d'ailleurs est rempli de tic faciaux en tout genre.
Il y a un moment, il prend le bateau à Honk kong et traverse un fleuve.
Et il doit le faire au moins cinq fois d'affiler. Toujours la même scène. Sans déconner. J'ai failli retourner à la caisse pour me faire rembourser.

j. a dit…

je pense simplement qu'on souffre tous du syndrome de : " vous êtes trop cons pour comprendre".

dorothée a dit…

Un autre film français à ne pas voir "les derniers jours du monde" avec M. Amalric, K. Viard etc... Un triple navet horrible!
Déjà l'affiche est atroce, ça annonce la couleur!

sebastien a dit…

Et dans Lost ! Tu les as vu les acteurs français dans LOST !? La nénette qui fait Danielle Rousseau jeune et son petit copain, c'est pathétique !

nicolas a dit…

en fait les acteurs français (sauf M.Laurent) ne jouent pas ils "sont" , et c'est là le problème...
je partage ton regard sur le cinéma français, chez moi c'est épidermique, viscéral.
Je me demande même pourquoi nous organisons le festival de Cannes, c'est un peu comme si nous organisions la coupe du monde de foot, soyons discret dans notre perdition.
je crois que je viens de lire la meilleure critique de film depuis une décennie.
BRAVO !

LaNe a dit…

Dans Lost ils sont Québécois. Pas leur faute... ;)

Plus sérieusement. Pas vu le film mais bon fou rire sur ton post. Pourtant, je suis amatrice de films français (dernier coup de coeur en date: Demain dès l'aube. Encore de la poésie, hm ? ;)

Et comme d'autres, j'attends la version US (celle où le président black sauve le monde de sa destruction par des extraterrestres/une météorite géante/un tsunami/Georges W. Bush/autre)

Anonyme a dit…

Tout à fait d'accord ac toi. J'ai autant ri en lisant ton post que lorsque j'ai regardé American Pie 3. Moi aussi quand je comprends pas quelque chose je dis que c'est nul, ça me rassure beaucoup sur mes capacités intellectuelles et ma culture, et dans le fond ça ne fait de mal à personne.

ZipionLive a dit…

Ô rage, ô désespoir, ô cinéma francointellobranlette...

Ca me rappelle avoir entendu il y a longtemps, pendant la "crise" des intermittents du spectacle, que l'exception culturelle en France, c'était de pouvoir se permettre de produire 10 bouses pour trouver une perle au milieu (me demandez pas de qui ça vient, ma mémoire a des limites qu'elle vient justement d'atteindre).

C'est joli tout ça, le gros problème c'est que tout le fric disponible pour la promotion de la "Cultivation Françoise" servent à vendre la bouse pseudo intello que nous, on peut rien y comprendre (ce qui me rapelle la suite du sketch des inconnus, mais ça non plus, vous ne puissassiez pas le comprendre).

A côté de ça, et c'est presque dur à croire, je l'avoue, la France parvient encore parfois à me surprendre. C'est arrivé encore il n'y a pas si longtemps, avec le diamant brut de Pascal Laugier, "Martyrs". Vomi par presque toute la presse, ce qui était prévisible vu le caractère définitivement et magnifiquement extrême de l'œuvre en question, il s'agit pourtant d'un film d'une intensité rarement (jamais ?) atteinte, même dans le cinéma étranger. Martyrs envoie au placard Hostel et toute la vague torture-porn aux ordures pour livrer une réflexion réellement intelligente et sans concessions sur la barbarie. Enfin, je ne voudrais pas vous gacher le plaisir en en dévoilant trop, il faut vraiment le découvrir par soi-même (veillez juste à ne pas manger avant, votre tapis vous dira merci).

Et à côté de ce diamant brut, il y en a d'autres, pas toujours du même niveau mais quand même à des lieues de la production destinée aux trépanés de la rive gauche. Des cinéastes aux intentions sincères comme Alexandre Aja ou le duo Bustillo-Maury dans la veine gore, il y a aussi Albert Dupontel qui, de temps à autre, nous livre son humour noir féroce. Ou encore Jeunet et Caro, et leur sublime Cité des Enfants Perdus, pour les plus anciens... Certains ont aussi cité Irreversible, Mesrine et Leon, merci à eux.

Bref, la culture cinématographique française est encore bel et bien vivante, mais cachée sous un océan d'immondices bien-pensants (hypocrites ?). Et au risque de passer pour le gars qui fait sa petite pub, je recommande aux amateurs de films "déviants" de lire Mad Movies, un magazine fait par des passionnés et qui ne rechignent pas à défendre le cinéma gaulois quand il en vaut la peine.

nexus6 a dit…

A mon sens, Les films français dits "intello" et appellés parfois "films d'auteur " ne reflètent pas forcément tout le cinéma français : Vous parlez ici d'un cinéma prétentieux fait par des réalisateurs enlisés dans leur microcosme parisien et qui se veut au-dessus des films dits "commerciaux" ... on peut tout à fait faire du bon cinéma sans pour ça copier les américains ou faire du cinoche chiant :
On a la bande du splendid (enfin, à l'époque ...), Jacques audiard ( meilleur réalisateur que son père ...moins drole , certes ...) Revoyez des films comme "Ridicule" ou " la fille sur le pont" de patrice Leconte , "l'été meurtrier" de jacques Becker, tous les films de cédric Klapish , de Jeunet , de thomas Gillou (black mic-mac, la vérité si je mens ) les films d'étienne Chatillez et (plus anciens) , les films de georges lautner (les tontons flingeurs) ou les films d'yves robert ;ce sont tous des films de qualité et qu'on aime revoir. Besson, à une époque ,faisait des bons films (le dernier combat, subway , le cinquiéme élément) mais depuis qu'il fait du cinéma pour le fric, il nous pond des grosses bouses : vous avez vu Angela ?(avec djamel, un des acteurs les mieux payés de france et pourtant un des plus mauvais ...) Jamais vu une merde pareille !!! Besson a du talent mais pas à chaque fois... (surtout lorqu'il veut faire du cinéma comme les ricains...) ...Et les visiteurs 2 , les rivières pourpres 2 ? Si c'est pas faire du ciné pour ramasser du pognon , ça...on se fout de la gueule du spectateur qui ira de toute façon voir le film vu tout le tapage médiatique fait autour.Dernièrement, j'ai vu le "coluche" de de caunes , ben , c'était loupé (je me suis emmerdé grave). De caunes était très très bon quand il faisait ses sketchs sur Canal + , mais ce n'est décidément pas un bon cinéaste... Tout ça pour dire que ça ne sert à rien de comparer le cinéma américain avec le cinéma français . Un film est bon quand son réalisateur a du talent, est sincère et va au bout de son film sans se soucier de la censure, du box-office ou de choquer les familles abrutis par les films aseptisés genre pixar et autres Harry potter . Parfois , il se plante comme Ridley Scott avec "A armes égales" et parfois , ,il touche au sublime avec "Blade runner" ( en passant, regardez "american gangster " , un des meilleurs films depuis longtemps ).
Le cinéma américain dispose d'énormes moyens mais laisse rarement ses réalisateurs talentueux aller au bout de leurs films ; le cinéma français a de bons réalisateurs (voir plus haut !!!) mais manque souvent de moyens et d'ambition : alors , on fait des films policiers ( les français sont spécialistes du genre )ou des films dit d'auteur qui ne coutent rien et qui vont interesser trois critiques à Télérama qui crient au nouveau godard à chaque film intimiste qui sort . Il y a de tout dans le cinéma ,du bon et du mauvais , qu'il soit américain (scorcese ) , français , espagnol , anglais . Le problème est que le cinéma américain rafle les meilleurs places dans les salles et les autres ont souvent les miettes à se partager ... allez au ciné mais sortez des sentiers battus !!! N'allez pas toujours voir ce qu'on vous dit d'aller voir !!! prenez des risques mais en restant prudent , un film d'un grand réalisateur , quel qu'il soit , sera toujours meilleur que tous ces soi-disants films sponsorisés par Mc DO , Toy'r'us ou par l'esprit rive gauche branchouille Canal + qui a perdu son âme depuis belle lurette.
bonjour chez vous !

nexus6 a dit…

A mon sens, Les films français dits "intello" et appellés parfois "films d'auteur " ne reflètent pas forcément tout le cinéma français : Vous parlez ici d'un cinéma prétentieux fait par des réalisateurs enlisés dans leur microcosme parisien et qui se veut au-dessus des films dits "commerciaux" ... on peut tout à fait faire du bon cinéma sans pour ça copier les américains ou faire du cinoche chiant :
On a la bande du splendid (enfin, à l'époque ...), Jacques audiard ( meilleur réalisateur que son père ...moins drole , certes ...) Revoyez des films comme "Ridicule" ou " la fille sur le pont" de patrice Leconte , "l'été meurtrier" de jacques Becker, tous les films de cédric Klapish , de Jeunet , de thomas Gillou (black mic-mac, la vérité si je mens ) les films d'étienne Chatillez et (plus anciens) , les films de georges lautner (les tontons flingeurs) ou les films d'yves robert ;ce sont tous des films de qualité et qu'on aime revoir. Besson, à une époque ,faisait des bons films (le dernier combat, subway , le cinquiéme élément) mais depuis qu'il fait du cinéma pour le fric, il nous pond des grosses bouses : vous avez vu Angela ?(avec djamel, un des acteurs les mieux payés de france et pourtant un des plus mauvais ...) Jamais vu une merde pareille !!! Besson a du talent mais pas à chaque fois... (surtout lorqu'il veut faire du cinéma comme les ricains...) ...Et les visiteurs 2 , les rivières pourpres 2 ? Si c'est pas faire du ciné pour ramasser du pognon , ça...on se fout de la gueule du spectateur qui ira de toute façon voir le film vu tout le tapage médiatique fait autour.Dernièrement, j'ai vu le "coluche" de de caunes , ben , c'était loupé (je me suis emmerdé grave). De caunes était très très bon quand il faisait ses sketchs sur Canal + , mais ce n'est décidément pas un bon cinéaste... Tout ça pour dire que ça ne sert à rien de comparer le cinéma américain avec le cinéma français . Un film est bon quand son réalisateur a du talent, est sincère et va au bout de son film sans se soucier de la censure, du box-office ou de choquer les familles abrutis par les films aseptisés genre pixar et autres Harry potter . Parfois , il se plante comme Ridley Scott avec "A armes égales" et parfois , ,il touche au sublime avec "Blade runner" ( en passant, regardez "american gangster " , un des meilleurs films depuis longtemps ).
Le cinéma américain dispose d'énormes moyens mais laisse rarement ses réalisateurs talentueux aller au bout de leurs films ; le cinéma français a de bons réalisateurs (voir plus haut !!!) mais manque souvent de moyens et d'ambition : alors , on fait des films policiers ( les français sont spécialistes du genre )ou des films dit d'auteur qui ne coutent rien et qui vont interesser trois critiques à Télérama qui crient au nouveau godard à chaque film intimiste qui sort . Il y a de tout dans le cinéma ,du bon et du mauvais , qu'il soit américain (scorcese ) , français , espagnol , anglais . Le problème est que le cinéma américain rafle les meilleurs places dans les salles et les autres ont souvent les miettes à se partager ... allez au ciné mais sortez des sentiers battus !!! N'allez pas toujours voir ce qu'on vous dit d'aller voir !!! prenez des risques mais en restant prudent , un film d'un grand réalisateur , quel qu'il soit , sera toujours meilleur que tous ces soi-disants films sponsorisés par Mc DO , Toy'r'us ou par l'esprit rive gauche branchouille Canal + qui a perdu son âme depuis belle lurette.
bonjour chez vous !

morganeswierk a dit…

J'aime

Anonyme a dit…

Je pense que dans inglorious basterds les acteurs français ne sont pas aidés, ils ont droit aux plus mauvaises répliques du film, qui ne sont pas adaptées mais traduites. Par exemple le "est ce que j'entends ce que je crois que tu es en train d eme dire" ca aurait cartonné en anglais, même dit par Val Kilmer tandis que traduit littéralement ca ne rend rien dans la bouche de ce pauvre Jacky qui à aussi énormément de mal à se mouvoir.
quand au reste... tu as été voir un film de christophe honoré, si tu as payé ta place, tu as cautionné, quelque part, et tu mérites des coups de batte dans les genoux, parce qu'à cause de toi, il risque de remettre ça.

j. a dit…

non j'ai un abonnement qui me permet de voir une merde comme ultimate game, un navet comme le film d'honoré et sans avoir l'impression d'y etre de ma poche...merci UGC :)

bertrand a dit…

j'ai pas vu ce film, maintenant sur le cinéma français actuel en général, tout à fait d'accord avec toi! on n'arrive pas à diversifier notre cinéma, et nos films intimistes sont de plus en plus merdiques. On n'a plus d'acteurs avec une vraie gueule, mais des minets sans charisme. Et quand on fait du polar, c'est du sous-polar américain (Mesrine, j'aime pas). Après, le ciné français des années 60, 70 et 80, avec des mecs comme Dewaere (génial!), Léotard, et Depardieu dans sa grande époque, et des real comme Melville, Alain Corneau, Yves Boisset, ça je respecte. Sinon pour "antichrist" suis pas d'accord, c'est un grand film, si ça intéresse quelqu'un j'en ai fais une critique ici : http://www.citizenpoulpe.com/antichrist-lars-von-trier/

CAPTAIN a dit…

Je crois que le vrai problème des français dans Inglourious basterds c'est l'écriture. Toutes leurs répliques sont écrites et traduites betement de l'anglais au français. Ils auraient du l'adapter pour leur trouver une sonorité plus "authentique".
Quand au reste... le "cinéma français"... il me semble que c'est une vaste blague.

CAPTAIN a dit…

Je crois que le vrai problème des français dans Inglourious basterds c'est l'écriture. Toutes leurs répliques sont écrites et traduites betement de l'anglais au français. Ils auraient du l'adapter pour leur trouver une sonorité plus "authentique".
Quand au reste... le "cinéma français"... il me semble que c'est une vaste blague.

Anonyme a dit…

Je n'ai qu'une chose à dire: je suis tout à fait d'accord avec toi et en particulier avec les acteur français d'inglorious ^^

Anonyme a dit…

Je n'ai qu'une chose à dire: je suis tout à fait d'accord avec toi et en particulier avec les acteur français d'inglorious ^^

Anonyme a dit…

Je n'ai qu'une chose à dire: je suis tout à fait d'accord avec toi et en particulier avec les acteur français d'inglorious ^^

Related Posts with Thumbnails