CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

19/07/2009

On s'en fout des clips

"Ce qui est rare est cher " est un paralogisme courant qui pourtant semble bien fondé quand on parle des clips vidéos et de ce qu'ils représentent aujourd'hui. Avec la mort de Michael Jackson, tout le monde a ressorti sa petite histoire avec Thriller. Ce clip était en soit un phénomène, à une époque ou il était très difficile de regarder une video quand on en avait envie. Pendant 20ans, on a guetté les clips des artistes qu'on suivait, passé des nuits blanches devant Mtv a se taper des heures de trucs insipides pour essayer de voir un truc bien, prié devant M6 la nuit en espérant y voir au moins un bon clip. Forcement depuis Thriller, tout le monde a compris la puissance d'une video, et tout le monde y est allé dans la surenchère, dans la débauche de moyens techniques, d'effets spéciaux, de décors incroyables.
Je me rappelle que dans les maisons de disques, il était coutume de dire que si on voulait qu'un clip soit programmé sur une chaîne de télé, il fallait que l'argent se voit à l'écran. Peut importe le scénario au final, il fallait que ça brille pour que ça passe. Les années 90 et tout début 2000 ont livrés des vidéos incroyables, d'autant plus exceptionnelles qu'il y avait une frustration dingue de ne pas pouvoir les regarder quand on le voulait, tenus à la merci des programmateurs télé souvent plus prompt a dégainer un Ace Of Base qu'un Nirvana. Et c'est vrai que de l'argent à l'écran il y en avait.
Aujourd'hui, franchement, je ne vais pas blâmer les groupes de faire des clip de merde, disons le. Déjà, il n'y a plus d'argent dans les caisses des labels, ensuite, quand on pense qu'on va regarder des vidéos pixellisées sur des fenêtres youtube, coincés entre une parodie du même clip fait au camescope dans la chambre d'un étudiant polonais, et la video de Paco in Motorino, c'est sur qu'on ne va pas sortir le porte monnaie pour payer des effets spéciaux hallucinants dans des décors incroyables.
Il reste quelques exceptions, il y a encore des vidéos pas trop nulles, souvent des idées simple plus proches du film de pub que du film tout court, mais bon, au final, on s'en tape un peu. On va les regarder vite fait, ensuite on passera à autre chose, fini le temps du visionnage religieux devant sa télé. On s'en fout vraiment aujourd'hui, Il y a trop de choses a voir, trop d'images, trop de bootlegs, trop de live, trop de sessions, trop de parodie, trop de "unofficial clip fait par moi avec des photos kikoo". Toute cette profusion de vidéos a fini par rendre le vrai clip plutôt inutile, noyé dans un flot continuel d'image.
Personne ne fera plus jamais l'événement avec un clip, même si demain un groupe va filmer un titre sur la lune, on le regardera une fois et on se dira "ah ouais, ok, c'est pas mal" et fini. On en parlera plus dans 20ans, alors imaginez si un mec débarquait aujourd'hui avec un clip dans lequel il est déguisé en loup garou en train de danser dans la rue avec des zombies, on en aurait rien a foutre, et personne n'en parlerait vraiment. Aujourd'hui, on cherche l'idée simple, pas cher, pour buzzer 15jours. La superproduction ne sert a rien, le beau, le bien conçu, le truc classe, ça ne buzze pas, à mon grand regret.
Thriller est devenu un clip de légende, comme plus tard une grosse partie de la production des années 90 avec des réalisateurs géniaux comme Anton Corbjin, Spike Jonze, Mark Romanek, Chris Cunningham, Hype Williams, Michel Gondry, Stephane Sednaoui, etc etc... C'est un objet qui finalement est arrivé dans la bonne époque, mais qui n'aurait aucun retentissement aujourd'hui. La démocratisation de la technologie n'est pas toujours synonyme d' explosion de la créativité et de qualité. TH Huxley, un biologiste du XIX avait élaboré le paradoxe du singe savant qui disait que si on donnait une machine à écrire a un nombre infini de singes, l'un d'entre eux finirait par pondre un chef d'oeuvre. C'est finalement la définition de Youtube, mais bizarrement aucun chef d'oeuvre de youtube ne passe l'épreuve du temps, aucune video aujourd'hui ne deviendra aussi célèbre que Bad, que Around The world, que Sabotage, que All is Full Of Love, que Enjoy the Silence, que California Love, pas uniquement une question de qualité, mais beaucoup une question d'exposition. Outre la qualité esthétique, c'était finalement rare de les voir, et donc un moment cher.
Enfin bon, il reste toujours les exceptions, comme "la meilleure video de tous les temps". je sais, ça fait 2 fois ce mois ci mais on a jamais fait mieux :

5 commentaires:

bSt a dit…

internet killed the video stars ... http://faistourner.blogspot.com/2009/07/internet-killed-video-stars.html

Céline a dit…

fort très sympatique la vidéo, ils assurent les ptits gars :p

Kevin a dit…

Tellement triste :( les meilleurs clips restent ceux de Huey Lewis and the News hahaha

http://www.youtube.com/watch?v=AaTQAaJWW54

Cha a dit…

c'est marant de relire ça juste après "Telephone"...!

j. a dit…

Comme quoi, seule Lady gaga peut me faire mentir, et j'en suis bien heureux. C'est encore la seule qui met le paquet, mais bon, on le sait, dans 1 an on aura oublié "telephone" aussi génial que ce clip puisse être. C'est quand même la "gloire immédiate" par la gloire intemporelle, parce youtube2000 n'est pas MTV80/90.
Gaga c'est l'exception dans la pop, même Gorillaz avec son casting hollywood et son statut de "groupe cool" ne fait pas vibrer plus (20 millions de views en 2 semaines, contre 20 millions de views en 5jours pour Gaga)

Related Posts with Thumbnails