CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

28/04/2009

faut-t-il executer les chroniqueurs musicaux en France ?


Etre Chroniqueur, c'est à la mode. Chaque émission de Radio, de Télé a ses chroniqueurs qui viennent nous parler de leur spécialité. Mais dès qu'il s'agit de parler musique, aïe, ça se gâte.
Quand il faut parler d'un groupe New-Yorkais inconnu pour faire les malins sur canal+, y'a du monde, dès qu'il faut s'attaquer à la musique dite "populaire", là c'est fini, c'est le néant.

Quand quelqu'un décide d'aller parler dans une émission économique, il se dit rarement : "tiens j'adore porter une cravate, je lis mon relevé de compte tous les mois, et en plus je suis fort en calcul mental, allez, je vais aller parler d'économie". Non, ça n'arrive pas, on prend généralement des types sérieux, professionnels et qui s'y connaissent.
Pour la musique, j'ai l'impression que c'est encore le domaine où règne un délicieux parfum "d'a peu près", et un zeste de "ouais ça va , je vais lire wikipedia et c'est bon je l'aurai ma chronique sur Metallica". Je ne généralise pas, mais aujourd'hui face à la profusion d'informations sur les blogs et sur les sites des groupes, je me pose 2 questions :

1. Comment peut on encore raconter des conneries en parlant d'un groupe à la télé ?

2. Pourquoi décrédibiliser son discours et l'émission dans laquelle on parle, tout en se foutant de la gueule des fans de l'artiste ?

Dernier exemple en date, Depeche Mode. Le groupe vient de sortir un album, "Sounds of the Universe" est donc en pleine actualité, et pour la presse française qui a du changer son fusil d'épaule depuis que DM est devenu respectable il y a quelques années, c'est dur. Enfin, pour quelqu'un qui s'intéresse un peu à la musique ça ne devrait pas être compliqué.

Nous sommes Vendredi 27 mars, vers 20:30, Tania Bruna Rosso vient au Grand Journal sur Canal+ faire sa chronique musique. Apres avoir raconté à peu près n'importe quoi une semaine avant sur une autre artiste, blonde, avec une frange, la voila qui se lance sur Depeche Mode. A ce moment là, je ne sais pas encore si je dois envoyer des armes de destruction massive directement sur le plateau de l'émission, ou aller chez elle pour dessiner des pentacles sur sa porte, tout en clouant son chat éventré au dessus de son lit. 
Extraits : 
Tania :"...on adore les boucles blondes de Martin Gore, et les claviers de Andrew Fletcher..." 
Ah ? première nouvelle, n'importe quel fan du groupe saura que Fletcher fait peut être beaucoup de chose dans Depeche Mode mais certainement pas grand chose avec un clavier. Peut être confond-elle avec Alan Wilder, mais il n'est plus dans le groupe. Mais bon, passons, c'est un truc de fan, et la chroniqueuse voulait surement faire une présentation facile et raccourcie...nulle, mais raccourcie.

Tania "...Enjoy the silence, tube des années 80..."
Ah ? je croyais que l'album violator etait sorti en 1990. Si il y a bien 1 titre qui marque l'entrée de Depeche Mode dans les 90s c'est bien enjoy the silence, et sans être un érudit du groupe il suffit d'aller sur le site officiel et de voir la date. Mais bon, c'est mieux de dire Depeche mode = les années 80, c'est la New Wave, c'est plus simple a retenir pour le gens, c'est plus cool, les gens comprennent mieux, on va pas les embrouiller sur les dates. On s'en fout.

Tania " ...on va regarder le clip de enjoy the silence"
Ah ? en fait, là on regarde le remix Linkin Park. A quoi ça sert que le clip original d'enjoy the silence réalisé par Anton Corbjin soit un des plus emblématique du groupe, pour nous montrer un remix de Linkin Park. Le seul extrait qu'on nous montrera, ne sera même pas le son du groupe.

Bref, c'est de l'approximatif. Peut être faut-il être fan du groupe pour le savoir, seulement, pour le reste de la population, ce n'est pas de l'information. Même dans le sport, on ne vous dit pas que tel joueur est polonais, si il est suedois, ou que le score de tel match etait à peu près 2:0 ou bien 2:1. En musique, ce n'est pas grave.

Continuons sur Depeche Mode. nous sommes lundi 27 avril, vers 13:30, Ariel Wizman vient dans L'Edition Spéciale faire sa chronique musique. Après avoir raconté à peu près n'importe quoi quelques semaines avant, sur un groupe de 4 musiciens venus de San Francisco et leur album Death magnetic, le voila qu'il se lance sur Depeche Mode. A ce moment là, je sais qu'il va vraiment falloir clouer des chats éventrés au dessus des lits des chroniqueurs musicaux :
"Depeche Mode sont des musiciens qui jouent encore du clavier avec 1 doigt"
je pense qu'il parle sans doute de Partenaires Particuliers, mais ce n'est pas grave, un bon mot un peu drôle est sans doute plus intéressant que de parler de la qualité de compositeur de Martin Gore. Peut être qu'en 1981 l'arrangement etait tres simple, surtout pour des types qui n'avaient même pas 20ans, mais depuis la musique du groupe à largement, très largement évolué.
" ...ils jouaient avec des mauvais synthétiseurs japonais cheap.."
Ah ? il suffit de voir les nombreuses videos sur les enregistrements des albums pour voir à quel point DM s'est toujours attaché a créer ses propres sons, à utiliser les formes primitives du sampling et à rechercher des univers musicaux personnels, ce qui explique en partie leur longévité, alors que tous les groupes des 80s sont quasiment morts.

Non, mais ce n'est pas la peine, Ariel Wizman préfère joindre le geste à la parole et mimer un mongolien jouant du synthé avec un doigt pendant que l'extrait du dernier album passe. Puis arrive la facilité du DM "c'est triste, c'est lugubre, la cold wave et tout ça, et les Cure, et machins...." Bref, un bon pot pourri, deux ou trois lieux communs et hop, la chronique est faite. On est décidément plus du tout en 1981, mais personne n'a prévenu Ariel Wizman. 

Il suffit de regarder par exemple cet video d'Alan Wilder au milieu des années 80.Je ne dis pas qu'il faut montrer ça à la télé, ce serait rébarbatif, mais il suffit de regarder les 30 dernieres secondes de la video (2:35), pour se rendre compte que ça fait longtemps qu'ils ont trouvé leurs 9 autres doigts et que même sans ordinateurs perfectionnés, DM allait aussi loin que certains artistes electro qu'on adule aujourd'hui. Donc les reduire à des mongoliens jouant à 1 doigt, c'est un peu idiot, il y a peut être d'autres choses à raconter. Ce serait comme dire que Zidane n'a jamais réussi à mettre un but depuis qu'il a 12ans.

Alors que des dizaines d' artistes se réfèrent à Dm, que de Smashing Pumpkins à la légende Johnny Cash on reprend des titres du groupe, qu'il a rempli des stades, qu'il en remplira encore, etc etc..on en est encore là. 

Bref, passons sur Depeche Mode, c'était l'exemple du moment, tout comme la semaine dernière, à la radio, quand une animatrice vient nous parler de Marilyn Manson. Bon honnêtement, Manson, je ne suis pas son plus grand fan au monde, mais m'intéressant à la musique, je connais un peu, et je sais surtout que les fans de ce genre d'artiste sont au courant de tout et que lorsqu'on s'y attaque, c'est préférable de savoir ce qu'on va dire. Et bien là,raté :
" Alors revoila Manson, qui signe son grand retour avec son ancien guitariste Twiggy Ramirez, qui s'était fait viré il y a quelques années..."
Ah ? première nouvelle, je croyais que Twiggy Ramirez était le bassiste et qu'il était parti rejoindre A Perfect Circle puis NIN de son plein gré, avant de revenir dans le groupe. Je pense que l'animatrice a du confondre avec Johnny 5, le guitariste viré par Manson en 2004. Ouais c'est pas grave, on va dire que c'est pareil, de toutes façons "personne ne connait", hein ?

Voila, ce ne sont que deux exemples parmi toutes les conneries racontées par les chroniqueurs musicaux en radio et en télé. Je crois qu'il n'y a aucun autre domaine dans l'information, sportive, culturelle ou politique ou l'on prend les choses avec aussi peu de sérieux et de vérité. Je ne sais pas tout en musique, loin de là, mais ce n'est pas mon métier d'aller la raconter dans les médias, eux, ils sont payés pour ça, pour donner des informations et ouvrir les gens sur la culture musicale. je suis sur qu'ils sont très bons dans certains domaines, mais là, ils montrent assez souvent leurs limites (et je passerai sur Pierre Mathieu tout juste payé à lire les communiqués de presse des maisons de disque sur M6). 

Si demain, le type qui présente la bourse se trompe, ou le journaliste sportif donne un mauvais résultat, on lui tombera dessus, pourtant ni la bourse, ni le sport n'intéressent tout le monde. Donc, en ce qui concerne la musique, ce n'est pas parce qu'on va froisser une simple poignée de fans, qu'il faut se permettre de raconter n'importe quoi à ceux qui ne connaissent pas. 

39 commentaires:

Oli a dit…

cest pour quand le rite satanique ? j'amène les bougies et les capuches.

Elodie a dit…

Je te sens un peu en colère. Comme moi souvent sur ParisRocks. Quoiqu'il en soit merci de briser ce tabou ultime! Je n'aurais pas pu illustrer aussi bien mes propos et pourtant je rumine ça depuis des mois!

Anonyme a dit…

ça me fait penser au professionnalisme de super-Zemmour samedi dernier: Mr. n'avai même pas pris le temps d'écouter l'album d'Oxmo Puccino mais se permettais de dire qu'on ne pouvait pas le comparer à Brel. La comparaison est ptetr idiote mais je ne me rappelles pas du jour où Zemmour a osé donner un avis sur un bouquin qu'il n'avais pas ouvert. Mais c'est de la musique....et là, encore plus que dans les autres genres: C'EST DU RAP donc on peut toujours dire n'importe quoi, personne de respectable n'en écoute...juste des gosses de 12ans...

gdk a dit…

ta comparaison avec le sport marche à 100% Quand un journaliste sportif se plante, son collègue (ils sont souvent au moins 2) le reprend et le premier le remercie pour lui avoir évité de passer pour un touriste.
Dans la musique c'est tout l'inverse, celui qui corrige passe pour un con prétentieux.

Anonyme a dit…

Mais bien sûr qu'ils se trompent dans tous les domaines, ils ne comprennent rien au médical, aux nouvelles technologies -ça c'est juste les domaines ou j'ai pu relever des conneries grace à mes connaissances personnelles-... et personne ne prend le temps de relever/rectifier.
Les journalistes sont en majorité une grosse bande de feignasse qui ne prennent pas le temps de fouiller véritablement leurs sujets.

Le roquet matinal :-)

Massimo a dit…

Ariel Wizman la ringardise en personne. Il a toujours 3 wagons de retard, ne se prend pas pour de la merde, se dit aussi clubber et dj, ouais genre dj à la Jean-Edouard de Loft story. Une espèce d'opportuniste. Le pire c'est qu'à Paris les gens lui lèchent le derrière parce qu'il passe à la télé et sort "en boîte"...

Jordan a dit…

Comme le remarque un Anonyme, quiconque a l'occasion de lire un article / regarder un reportage à propos d'un truc qu'il connaît bien relève les multiples erreurs, et s'interroge : sur les autres sujets, est-ce que la proportion d'âneries à la ligne/minute est la même ? Je crains que la réponse soit positive.

jb Mute a dit…

Techniquement, la nana qui dit que Enjoy the Silence date des années 80 est dans le vrai si on considère que la décennie "années 80" débute en 1981 et se termine en 1990.

Concernant la phrase " ...ils jouaient avec des mauvais synthétiseurs japonais cheap..", c'est un jugement de valeur, Depeche Mode et les personnes qui ont développé la musique électro anglaise post punk à la fin des années 70 jouaient effectivement sur des synthés cheap. Mais cheap dans le sens "bon marché", des synthés qui ont permis à des non musiciens d'exister. Je pense à Depeche Mode mais également à Daniel Miller, à Fad Gadget, Robert Rental ou Thomas Leer. On pourrait citer Gary Numan et plein d'autres.

Mais globalement ton billet pose la question de la place de la musique à la télévision. L'exemple de canal est frappant, ils font des chroniques bâclées, très courtes ou il faut mettre le maximum de sensation en un minimum de temps. Je suis certain que les mêmes chroniques avec un minimum de temps serait mieux écrite et plus intéressante, fut-ce t'elle négative. Quand la nana a parlé de Morrissey à l'arrache au grand journal, même un fan des Smiths n'aurait rien compris : Morrissey - il revient - souvenez-vous The Smiths - 8 (!!!) secondes du clip - il revient donc - regardez ils sont tout nus sur la pochette - rires idiots.

ps : si quelqu'un peut me dire ou revoir la chronique de Wizman que j'ai raté, il est censé etre un spécialiste musical, il y avait eu un article dans technikart ou il posait devant sa belle collection de disques.

j. a dit…

je ne suis pas vraiment d'accord sur le fait que "jouer sur de synthé cheap" soit un jugement de valeur, ça n'a pas du tout été présenté come ça dans la chronique, cetiat "cheap" dans le sens péjoratif, pas dans le sens "bon marché".
Bien sur que les pionniers se sont emparés de ce que le marché proposait comme machine à l'époque, mais DM ont tres rapidement cherché a creer des sons et à travailler une vraie identité musicale. Réduire le groupe à "souvenez vous, c'etait ce groupe qui jouait sur des synthé japonais avec des sons cheaps" et s'arreter là c'est un peu idiot.
Il fallait voir la chronique je pense, pour te rendre compte que Wizman parlait de DM comme si c'etait partenaires particuliers, qu'ils disparaissaient dans les années 90 et qu'ils revenaient d'un seul coup.

Ensuite techniquement ou pas, "Enjoy the silence" n'est certainement pas un tube des 80s et le remix de linkinpark encore moins.
Bref, ce ne sont que 2 exemples parmi tant d'autres concernant la place de la musique et effectivement un traitement tres "a peu près".

Anonyme a dit…

...et quand le mec le plus musicalement cultivé du PAF se retrouve par incidence être un vieux rocker has-been en lunettes noires qui met les Rolling Stones en couverture de son magazine 4 fois par an depuis 20 ans, on peut effectivement se dire qu'il y a un problème :)

Dommage que Stephane Saunier et sa degaine de roadie de Blankass soient aussi peu télégéniques!

killmesarah a dit…

Ton billet est très pertinent et j'ai moi même été "choquée" (le mot est un peu fort mais franchement j'étais pas loin) par la "critique" faite par dessus la jambe de Wizman...Malheureusement, la télé n'est pas à la recherche de spécialistes ou d'errudits mais de sensationalisme délivré par des bouffons (au sens premier d'amuseurs). "Mais oui DM! ces ploucs qui jouent du synthé à 1 doigt" ...ah bah oui, ça quand même plus parler au grand public que d'expliquer un tant soit peu en quoi ce groupe a marqué ces 3 dernières decennies...et puis surtout, ça va nettement plus vite ! Parce qu'une chose qu'on oublie trop souvent est que de nos jours et depuis déjà pas mal de temps, à la télé, on a pas le temps ! On ne peut plus se poser et écouter les gens s'exprimer.
C'est d'ailleurs en partie pour cela que la mode des chroniqueurs en tout genre fait fureur: c'est concis, rapide, les gens ont pas le temps de s'ennuyer donc de zapper.
Tout celà est bien triste.

j. a dit…

@ Anonyme : oui je pensais effectivement a Saunier en écrivant ce billet, ce genre de type auraient certainement plus de choses a raconter.

Et notre ami a lunettes, je ne sais plus vraiment quoi en penser, je crois qu'il a décroché...

@killmesarah : je pense qu'on peut torcher une chronique en 2min, avec 2/3 bons mots tout en respectant l'artiste et en donnant des informations interessantes et véridiques. Ca demande juste de faire son travail sérieusement.

killmesarah a dit…

oui, tout à fait d'accord, je ne demande que cela...enfin, je préférais quand même une bonne émission musicale bien longue et exhaustive de temps en temps.

Bruno. a dit…

J'aime votre style ;)

keep (it) touch a dit…

Bonjour, j'ai vu la chronique et je suis tout a fait d accord avec toi. A se demander ce que font les journalistes toute la journée pour pondre un truc pareil...
Ils ont pas pris la peine d'écouter le disque (très bon et très fouillé - avis personnel) et ils le montrent par leur non-information qui vise a faire applaudir le public et faire briller leur inculture afin de mieux s'élever au rang de star du petit écran.

Très bon article, je m'essaye un peu à la chronique si tu veux jeter un œil et me donner ton avis : keepittouch.blogspot.com

Alex a dit…

Encore un super article.

Anonyme a dit…

Et voilà la raison pour laquelle je ne regarde plus la télévision depuis ce jour, où, après avois vu Loana et jean Edouard dans une piscine "cheap" d'une banlieue "cheap", j'ai définitivement débranché et jeté mon poste...

the darkest star.

Nico a dit…

Je suis tellement d'accord avec cet article !

zorro a dit…

Ouai..c'est vrai, heureusement pour une chronique musicale sérieuse on se réfère plutôt aux anglo-saxons, à la BBC des cafouillages pareils ne passeraient tout simplement pas.La télé française c'est du grand n'importe quoi, faut passer son chemin sans s'y attarder une seconde.

Anonyme a dit…

je viens de tomber sur cet article. MERCI

Anonyme a dit…

"Comme le remarque un Anonyme, quiconque a l'occasion de lire un article / regarder un reportage à propos d'un truc qu'il connaît bien relève les multiples erreurs, et s'interroge : sur les autres sujets, est-ce que la proportion d'âneries à la ligne/minute est la même ? Je crains que la réponse soit positive."

Oui c'est tout à fait ça, malheureusement. Et le phénomène ne se limite pas à la télévision, en presse écrite ou radio, c'est pareil. (quoiqu'en télé, ça peut s'expliquer par le fait qu'il faille faire du 'show'). Excellent article en tout cas.

phil a dit…

Bonjour,
chroniqueur musical indépendant et fanzineur je suis tombé sur ton excellent article. Bravo. Cependant je pense que faire une chronique musicale est un exercice difficile au final, que l'on connaisse ou pas l'artiste. Il faut y mettre du temps et de...la passion. Les sources sont très importantes et elles doivent être vérifiées car la chronique est un paramètre essentiel dans la circulation de la culture musicale.
Cependant, je n'ai jamais apprécié Dépêche Mode par style tout simplement. Je leur reconnais une carrière bien remplie. Leur impact est très important sur les musiques électroniques et actuelles. Bref un groupe incontournable qu'il faut avoir écouté une fois dans sa vie pour se faire une idée.
P

Anonyme a dit…

Même si je pense que qu'Ariel W à beaucoup de bon coté, ton billet est plus que significatif de la dérive du métier de journaliste qui se contente maintenant de mal reciter des Press book. Et que dire de tout ces journalistes qui publient des papiers ou chroniques des telephones, matériels hi tech, next gen etc... juste pour en bénéficier gratuitement et les ramener à la maison...

Bertrand.

Lux a dit…

Article très sympa ! Ca fait plaisir à lire. J'ai écrit quelque chose d'un peu similaire sur les reportages d'M6 à propos du mouvement gothique et du metal, c'est là :
http://lucas-g.nuxit.net/stairs/?p=165
(à la différence que ces gens-là sont pas vraiment censés savoir parler de musique)

D'ailleurs, je garde cet article que je lierai sûrement un jour ou l'autre sur le blog.

manon a dit…

Je pense que Wizman est avant tout un gars cultivé et assez sérieux connaissant le bonne musique mais qui se lâche de temps en temps. Et s'il y a un groupe ringard et qui prête à rire, c'est bien Depeche Mode. Il a donc exploité le filon de façon assez drôle, et seuls les vrais fans seront blessés. Sa seule faute était de les comparer aux Cure, à peu près un million de fois plus talentueux que DM.

j. a dit…

Pas besoin d'être fan pour déceler les inepties et les sujets traités en surface. DM n'est qu'un exemple. Et sinon, de quand date le dernier disque valable de the cure ? 1986 ? 89 ? :)

manon a dit…

Personnellement, j'adore Bloodflowers et 3h de concerts pour 42 morceaux sur scène (Bercy 2008), on peut dire qu'ils assurent...
Sinon, il est vrai que les chroniqueurs profitent de l'absence de culture musicale de la majorité du public pour caricaturer à l'extrême, et DM, "ringards" malgré leur talent, voient leurs mauvais côtés plus médiatisés qu'un jeune groupe "hype",non moins ridicule, par exemple (par facilité pour ces journalistes).
La question de leurs fréquentes erreurs est une autre histoire...

Grodard Le Juste a dit…

Je ne peux être que en accord avec ce qui a été écrit dans cet article et avec une partie de vos commentaires. J'ai toujours trouvé que les chroniqueurs télés faisaient avant tout de la figuration avant de faire du concret. Car la musique, à la télé, elle est surtout là pour vendre, donc elle ne passe au fond qu'au second plan.

Mais Le plus flagrant selon moi, c'était à l'époque où il y avait Ruquier sur France 2 et ses pseudo-chroniqueurs sortis on ne sait où dont la plupart de leur déclarations étaient d'une pauvreté affligeante. C'était plat, chiant et toujours dans le sens du poil pour ne pas froisser l'artiste ... C'en était gerbant ...

ZipionLive a dit…

L'inculture ronge la télévision depuis bien longtemps. Et il y a toujours eu un fossé (que dis-je, un ravin) entre la culture musicale dont les chaines généralistes (T.V. ou radio) ont fait la promotion et la "vraie" musique.

En fait, le noeud du problème n'est pas qu'un chroniqueur parvienne à se planter sur la bio de DM ou d'autres artistes qui ont fait évoluer leur genre musical, mais plutôt qu'à côté de ça on arrive à accorder presque la moitié du J.T. de RTL-TVI (équivalent belge de TF1 dans le sens péjoratif du terme) à la venue de Tokio Hotel à Bruxelles pour un concert à Forest National. Quelle blague, en plus, sachant que le "groupe", ou plutôt boys band, apparait 5 secondes à l'écran, le reste étant composé d'interviews de fans prépubères et hystériques dont la vie est foutue parce que Biiiiiilllll est pas sorti par la porte prévue et qu'elles n'ont donc pas pu lui sauter dessus pour lui faire subir les derniers outrages.

Bref, ça fait longtemps que les vrais mélomanes savent que ce n'est pas la culture télévisuelle qui leur apportera quoi que ce soit... A part peut-être une crise cardiaque.

Anonyme a dit…

sur canal+ les chroniqueurs sont des in-culte de toute beauté! il font les cherche ou tous c'est naze qui ont de la culture que le titre et je parle pas des chronique sur le cinema(ca meus mai en rage moi grand lecteur du mad novie et cinema bis!) sur les autre chaine c'est pas bien aussi EX: M6,france 5, paris premiere, direct 8 le top quoi!!! encore je suis gentil sur tous c'est chroniqueurs qui on oublie ce que c'est la culture en general cinema,musique,livre,voyage

emilie a dit…

Twiggy Ramirez, bassiste de Manson avant le divorce, joue désormais de la guitare, sur l'album et sur scène...

Et dans l'itw qui accompagnait ce lancement MM disait qu'ils ne s'étaient pas quittés bons amis à l'époque...

Signé: une animatrice qui croit s'être reconnue, et qui elle aussi râle devant le Grand Journal et l'Edition Spéciale.

Et bravo pour l'article!

j. a dit…

oui, dans ce cas la, ça reste "ancien bassiste" quand même. Quand à Manson,c'est sur qu'ils n'etaient pas en bon terme puisqu' on sait bien que Ramirez est parti de lui même voir l'herbe plus verte ailleurs, il n'a jamais été viré par Manson qui avait trop besoin de lui pour composer des bons morceaux.
Bref, ce n'est pas bien grave, en tout cas moins que les guignols de la télé. On en arrive quand même à des situations assez cocasses, comme lady gaga présentée comme "la copine de Paris hilton tout juste bonne a faire de la merde de dance " dans le grand journal debut 2009 et qui fini comme generique "coming next" de la meme emission 6 mois plus tard...c'est beau.

j'ai choisi cet exemple pour toi Emilie, je sais comme tu aimes Gaga.
Bonne fêtes et à l'année prochaine.

Anonyme a dit…

marrant, à peine je suis arrivée à la question "comment peut-on encore dire des conneries à la télé", j'ai direct pensé à cette chère Tania Bruno Rosso qui incarne à elle seule la vacuité et l'inculture d'une époque... je la range avec la clique des Violaine Schultz et autres bloggeuses groupies à la hype... le mal du siècle sans doute

cagliostro a dit…

et pourquoi croyez vous que les blogs ai de + en + de succes, la réponse est dans l'article!

Anonyme a dit…

Non l'ignorance des journalistes n'est pas limité au domaine musical.Je m'interesse aux sciences physiques, à la finance et tous les jours je peux relever des abérations. C'est comme ça. Un journaliste a fait une ecole de journalisme, pas de musique ni de sciences

Anonyme a dit…

Que du bidon à la télé...

Anonyme a dit…

Un bon article qui nous montre qu'hélas, il n'y a guère plus que sur France Musique qu'on prend les chroniques de disques au sérieux.
Parce que la Musique Classique c'est un truc de gens sérieux, paraît-il, alors que la musique dite populaire peut s'accommoder de gens recrutés pour leur joli minois ou leurs discours humoristico-putassiers plutôt que pour leurs connaissances en la matière, parce qu'après tout, la chronique musicale, elle est surtout là parce que ça fait bien d'en avoir une.

Anonyme a dit…

merci pour se post tellement vrai ! . ils sont vraiment a gerber ces bobos de la désinformation , c'est vraiment prendre le publique pour des connards incapable de mérité mieux que du travail bâcler . mais nous ne somme pas en Angleterre , la culture de masse en France a atteint un niveau presque aussi bas que ceux qui la présente . c'est un peu comme les inrocks qui a chaque fois qu'ils essaient de parler de musique électronique sont complètement a coter de la plaque ! ...ils sont passer a coter d'Aphex twin et LFO . et ont découvert Autechre 15 ans plus tard . mais le but de tout ces gens n'est pas la culture ! mais juste d'essayer de faire vendre tout et n'importe quoi a ceux qui n'ont pas le temps de chercher .

salut et merci .

Zobi Ewing

Flo a dit…

Je viens de me farcir Monte le son sur France4...
Tous les chroniqueurs se comportent comme des puceaux en colo.
Insupportable ; le Couvez est tellement ridicule...
Le mec nous parle de Tupac et cie alors qu'il devait se déchaîner aux Dance Machine à l'époque...
J'ai même eu mal pour Manoeuvre dont je ne suis pas plus fan que ça en temps normal.

Related Posts with Thumbnails