CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

05/11/2009

Natasha est magique !


Aujourd'hui en flânant par hasard sur "les internets" comme on le dit entre nous, je me retrouve sur musicspot.fr. j'aime bien faire un tour a droite a gauche sur les sites qui parlent de musique et surtout quand on en parle mal, un peu comme sur les pages musique de Yahoo. Bref, musicspot.fr est autant du journalisme musical que LaRoux est une bonne chanteuse, mais au moins, elle fait ses titres. Non content de compiler des news à droite et a gauche pour faire du contenu, lorsqu'on attend de ce site un avis sur un événement, comme le concert de Bat For Lashes hier à l'Olympia, on se retrouve devant un article aussi palpitant que si il avait été écrit par un chimpanzé et aussi riche qu'une dictée de classe primaire.

Concernant ce concert on peut lire sur ce site : "Oublions ce concert. Fade. Sans rythme. Bat For Lashes, alias Natasha Khan se vante de compter Bjork parmi ses fans. Pas étonnant, l'islandaise doit la considérer comme un reflet tant les mimétismes ne sont plus dissimulables... On passe."

Et voila. C'est tout. Ca c'est du journalisme musical, ça c'est du papier. Passons en effet, passons sur cet article, passons lui dessus au bulldozer et rétablissons un peu la vérité, ou tout du moins, soyons un peu exhaustif sur ce concert.
Bat for Lashes, ( Alias Natasha Khan, la multi-instrumentiste, compositrice en chef ) m'était apparu brièvement lors de la sortie de son premier album avec le magnifique single "what's a girl to do". J'avais adoré, mais je n'avais pas écouté l'album plus que ça, je l'avoue. Par contre la sortie de son second disque "two suns" m'a enchanté, et malgré ça, entre Natasha et moi, ce fut 3 rendez-vous manqués avant que je n'arrive enfin à la voir sur scène hier à l'Olympia. Que voulez vous, on a des vies palpitantes et elle vient toujours en concert quand je ne suis pas là !

Autant le dire tout de suite, ce que j'en pense est à l'inverse complet de ce que vous avez pu lire plus haut. Ce concert était pour moi absolument magnifique. Tout d'abord parce que la production de l'album ne donne pas du tout idée de ce que peuvent donner ces titres jouées en live. Tout prend sens sur scène. Les arrangements sont incroyables, les idées sonores et les instruments utilisés donnent sur scène une atmosphère onirique, poétique et complètement envoûtante. Quand on pense qu'il y a encore des groupes qui jouent les accords des beatles à l'envers en pensant révolutionner la musique, là au moins on est en face d'une artiste qui présente un univers et une façon de composer et de transmettre des émotions qui n'appartient qu'à elle. C'est ce qu'on attend aujourd'hui, après avoir eu l'impression d'avoir tout vu et entendu, il faut des gens singuliers.
Ensuite la comparaison avec Bjork est à mon goût un peu rapide. Soit, sur ce premier disque et dans sa façon de chanter on a quelques fois quelques échos de l'Islandaise, oui Natasha joue aussi des sons et des mélanges acoustiques/ électroniques, mais au fond ça n'a rien a voir. Bat for Lashes c'est purement de l'émotion, la musique sert à l'émotion alors qu'avec Bjork on touchait plus souvent à la démonstration technique et aux mathématiques de la musique pop. Normal, c'était l'avènement du home studio, l'arrivée de l'électronique pointue dans la musique, aujourd'hui tout cela étant digérée, quand Natasha utilise la technologie, ce n'est jamais dans la démonstration, mais uniquement dans l'émotion. C'est pour ça qu'elle n'a rien a voir avec Bjork. Ca n'engage que moi. En même temps je n'ai jamais vraiment aimé Bjork et pourtant j'aime Bat For Lashes. Je n'y entend pas la même chose.

Ensuite, parlons du line up. Car si Natasha compose et joue de tous les instruments, en live il faut bien des musiciens. Petite pointe de nostalgie en voyant Charlotte Hatherley l'ex-guitariste de Ash, (aaah les années post lycée...) et puis au bout de quelques morceaux je décroche de Natasha, complètement absorbé par le jeu de batterie de Sarah Jones. Sarah Jones joue habituellement dans New Young Pony Club, mais hier, elle m'a mis une claque. techniquement, j'ai rarement vu des batteurs (tous sexes confondus) avec autant de maîtrise et fluidité dans leur jeu. Il y a des parties rythmiques dans certains titres qui sont assez complexes, on s'attendrait presque à ne les entendre jouer que par une machine (notamment sur "Two Planets"). Et bien non, Sarah impressionne. C'est une machine, mais une machine avec la grâce en plus. Elle m'a vraiment scotché.
Ca faisait longtemps que je ne m'étais pas mis dans les 3 premiers rangs pour voir un concert, mais là j'avais envie de voir ça de près, de ressentir ce qu'il se passait sur scène.

Ce n'est pas le plus grand concert que j'ai vu de ma vie, bien sur, mais j'ai vraiment été touché par les titres et surtout par la dimension que prenaient les morceaux en live. On ne ressent pas du tout ça dans le disque. C'est bien, c'est aussi ça la musique, ce sont des gens qui savent la jouer, au contraire de ceux qui ne savent que la poser sur des disques mais dont on ressort décu des concerts. J'aime de temps à autre être réconcilié avec le live, voir des artistes qui transmettent de véritables émotions, et là c'était quelque chose. Je comprends qu'on puisse ne pas aimer, ce qu'elle fait n'est pas commun et il faut rentrer dedans, mais de là à écrire n'importe quoi, non ! Donc musicmachinchose.fr...je ne dis rien, mais je n'en pense pas moins.

10 commentaires:

:: La bAnde à LyOn a dit…

nous vous adorons

vous etes sur notre blog

a tres vite

xx

g00gleur a dit…

Tiens on est d'accord sur un sujet musical (quoique, j'aime pas la parenthèse sur La Roux, la réussite n'est pas totale) !
J'ai vu Bat For Lashes à l'Olympic de Nantes il y a quelques mois et pareil, j'ai vraiment ressenti quelque chose ! :)


L'Anonyme qui n'aimait pas Lady gaga mais qui aimait The XX ;)

j. a dit…

merci les lyonnais !!
et googleur, concernant LaRoux, je ne parle pas de reussite, c'est plutot une catastrophe d'album gadget avec des morceaux qui se degustent comme un chewing gum. ca dure un peu de temps, mais on fini par le recracher parce que ça n'a plus de gout.

Mademoiselle C. a dit…

Il me semble avoir déjà "entendu" du Bat for Lashes, mais ton article me donne envie de me plonger réellement dedans.

Romain a dit…

Allez hop, grâce à Natasha, premier commentaire sur ton blog que je suis depuis quelques temps déjà.

Pour moi, c'était mon troisième show de Bat For Lashes et j'ai été quelque peu déçu...
J'étais également dans les trois premiers rangs (à côté de deux ados en pleurs du début à la fin, mais passons) et le son m'a paru sans relief. Attention, je parle du son ! Les basses et la voix venaient couvrir tout le reste, notamment les claviers (joués par Natasha ou Charlotte). Vraiment ça m'a pourri le show, mais j'ai pas osé bouger pour voir si ça rendait mieux ailleurs.
T'as pas eu cette impression ?

cary cary a dit…

j'avais vu Bat for Lashes au Bataclan l'hiver dernier et fus totalement scotché sans jamais décrocher tant le concert était fort et envoûtant.
Parce que franchement un concert où tu décroches pas un peu voir t’emmerdes à certains moments c’est rare. Je stressais donc de casser mon souvenir magique du bataclan.
Après plusieurs groupes et 3h30 d’attente dans le cadre du festival, pfiou elle a pas déçue!
Une putain de voix, une putain de maîtrise de chant, des mélodies gracieuses à tomber et une générosité évidente malgré sa timidité.
Je voulais aussi voir Violens aussi, trèr sympa notamment la song « already over » (une tuerie et une voix très jolie en live) mais bon je commence à en avoir ras la quequette des groupes qui se cachent derrière leurs instruments. Sans dec on se déplace ben moi aussi je veux qu’ils se déplacent, qu’ils se donnent un peu plus à l’audience.
Natasha se donne elle, elle bouge gracieusement pour mieux interpréter jusque dans son corps les trucs qu’elles veut faire passer. Et ça l’empêche pas de faire des petites interventions sur des instruments roots voir du moyen-âgeux.
Ah aussi ! elle a jetté ses vieux tapis babos avec des loups et ça aussi c super cool (déjà que la pauvre se tape une pochette d’album immonde alors qu’elle a donné un des meilleurs albums de l’année)
J’ai vraiment apprecié la scène toute noire et elle en robe rouge sang/or et les jolis lights synchros aux tambours et tout c’était CLASSE.
Voilà une artiste, une vraie. Tu réécoutes ses songs dans 10 ans sans aucun probleme.
Pis en plus elle est belle….

j. a dit…

cary cary, effectivement, moi aussi je commenceà être saoulé des groupes qui n'ont rien a proposer sur scène. Ce n'est pas qu'une question de visuel, tu peux etre en jean et en t-shirt mais qu'il se passe quelque chose.

Romain : oui je pense avoir vu les 2 ados en pleurs, on devait pas être loin.
concernant le son, c'est un peu le probleme d'etre devant,sur certains titres tu te prends les subs, dans certains moments plus calmes c'est la voix devant mais bon, mais mise a part ça c'etait pour moi assez magistral, ça ne m'a pas trop gené.

Romain a dit…

Moralité : j'aurais dû abandonner l'idée de la voir se mouvoir de près et reculer un peu plus !

Et je vous rejoins tous les deux sur la mise en scène des shows : on vient pas écouter un album live, on vient voir un live. Et comme au cinéma, pas forcément besoin d'effets spéciaux extraordinaires. Une mise en scène brute peut-être excellente (même si deux trois effets pyrotechniques de temps en temps ne sont pas de refus ^^).

Anonyme a dit…

merci de faire partager vos impressions sur le concert, j'aurais adoré y etre ! en espérant voir son prochain live. Merci !

Matthieu M. a dit…

Personnellement, je suis amoureux de Natasha.

Related Posts with Thumbnails