CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

30/12/2009

Wendy O Williams, The Plasmatics et des Tronconneuses


Wendy O Williams doit être une des rares femmes dans la musique qui avait le droit de se mettre à poil sans que personne ne trouve ça commercial. Certainement parce qu'elle découpait des guitares à la tronconneuse, mettait le feu à des voitures sur scène et hurlait dans un micro et etait interdite de concerts dans plusieurs villes des USA et même d'Europe. Quoi qu'il en soit avec les Plasmatics ou en solo, c'etait on ne peut plus radical, surtout quand on voit aujourd'hui à quel point même les soit disant groupe punk sont lisses, et puis même Lady gaga n'a encore jamais fait un concert uniquement habillé d'un bikini en...mousse à raser.



Ce n'etait pas toujours du meilleur gout, pas toujours excellent musicalement, mais le propos et le visuel etait sacrément dingue. J'avais entendu le groupe via une K7 maintes fois copiés à la fin des 80s, je ne trouvais pas ça franchement incroyable, soyons honnête (oui a 13/14ans, Slayer ou Metallica sonnaient beaucoup mieux pour moi, et encore aujourd'hui), et ce n'est que des années plus tard en voyant des images des concerts et autres prestations que j'ai compris pourquoi les Plasmatics avaient fait couler tant d'encre, et ce que représentait Wendy O williams.
Mais, je vous jure, jai vécu une période ou il n'y avait pas youtube, on regardait les titres des morceaux au crayon de papier sur sa K7 sans avoir aucune idée de la tête des gens qu'on écoutait, incroyable !

Pourquoi je parle d'elle aujourd'hui, simplement parce que je voyais hier le nouveau clip de Pink ou elle traine sa gentille crête dans le desert, et ça me faisait penser au clip de "The Damned"et que tout ça est bien mignon. Tellement mignon qu'on a flouté le majeur en l'air de Pink dans le clip...mon dieu. Rien à voir, ni musicalement, ni dans le propos, mais ça m'a fait penser à ça et c'est peut être plus important qu'il y ait eu un jour Wendy plutot que Pink dans l'histoire de la musique. J'ai rien contre Pink, mais là elle joue quand même sa bad Girl sur la disco pour enfants.


Revenons, à Wendy, apres son suicide il y a maintenant 10ans, il avait été question d'un film qui devait sortir en 2009. Mais la fin de l'année approchant, on a toujours rien vu venir. On avait même eu droit à une "tres bonne" rumeur parlant de Hayden Panettiere (oui la cheerleader de Heroes) dans le rôle de Wendy..aie...mais heureusement ce n'etait qu'une rumeur.
Quoi qu'il en soit, il reste toujours ce bon DVD pour ceux qui veulent jeter un coup d'oeil et découvrir ou redecouvrir les Plasmatics et Wendy O Williams au coin de la cheminée pendant les fêtes, parce que c'est a voir autant (sinon voir plus) qu'a écouter.

9 commentaires:

Seifedin a dit…

C'est... nul. Je comprend qu'on puisse avoir un intérêt pour le rock. Mais là, je reste sans mot.

C'est vraiment nul. Elle a de la mousse à raser sur sa poitrine, sépare une guitare en deux... Et après ?

j. a dit…

replace ça dans le contexte de l'époque.Oui musicalement ça n'est pas le top comparé a beaucoup d'autres groupes, mais c'est ce genre de personnage qui ouvre des portes et permet ensuite à d'autres peut etre moins aventureux et jusqu'au boutiste d'etre entendus.
Imagine à la fin des années 1970 le contexte dans la musique et la pudibonderie américaine (je t'invite à lire http://www.newwavehooker.com/2009/04/musique-sexe-violence-censure-et.html ), des personnages comme Wendy O Willaims ont permis de faire avancer des mentalités, même si on peut ne pas du tout apprécier.

Ca fait partie de l'histoire il n'y a aucun interet a juger a posteriori quelque chose comme ça.En l'occurence, oui aujourd'hui ça n'aurait aucun sens, mais à l'époque cette provocation etait salvatrice par rapport aux mentalités.

On est pas en tain de parler d'un disque ou d'une artiste qui vient d'arriver et de se demander si c'est bien, on parle simplement de l'histoire de la musique, d'un fait historique.

Seifedin a dit…

Oui je me doute bien qu'il ai fallu replacer les choses dans leurs contextes pour l'apprécier.

Cependant comme je l'ai dit plus haut, elle se met de la mousse à raser sur la poitrine, casse une guitare en deux... Mais qui a t'il derrière cette artiste ? Avez t'elle réellement un message à faire passer où laissez t'elle juste parler sa fougue ?

Elle ne m'inspire rien, et je doute qu'elle ait réellement apporté sa brique à l'avancée des mentalités, du moins pas volontairement.

j. a dit…

L'histoire prouve le contraire.

daniel a dit…

"j. a dit...
L'histoire prouve le contraire."
Entièrement d'accord avec ce que dit J et le résumé (Wendy O Williams,The Plasmatics et des tronçonneuses).J'ai 44 balais et toujours une teucré sur la tète, mais ça on s'en fout. Pour moi et bien d'autres,c'est la reine du punk,une bonne partie des groupes punk d'aujourd'hui feraient bien de s'inspirer de Wendy. Je trouve que la scène punk et rock en général manque de tripes,depuis les années 90 c'est mort ou presque coté speed sur scène. Elle etait rock,tout simplement,sans faire semblant comme beucoup. Actuellement c'est l'auto censure qui prévaut et les quelques rares artistes qui en ont,qui sont vraiment rock dans l'ame et pas des sous produits marketing ne peuvent rien faire,sauf se faire descendre par les medias,quand ils ne sont pas tout simplement censurés et galerer pour trouver des salles. Au choix,comédies musicale (en exagérant un poil) et groupes politiquement correct avec le son qui va avec ou le vrai rock,celui qui ne connait pas la censure et qui c'est vrai n'a pas toujours un son nickel,comme la vie de ceux et celles qui le font. Punk's not dead!!! Dan

denis déblog a dit…

de toute façon, cette époque fallait y être pour comprendre ce que ça peut faire remonter de nostalgie...
c'était le moment où tout éclatait en morceaux de pure énergie.

le moment où on était jeunes avec une envie de dévorer le monde que rien ne pouvait contenir et surtout pas la morale...
et les petits cons dédaigneux qui trouvent que ça vaut pas tripette, faut pas qu'ils oublient que c'est des groupes comme celui là qui on littéralement défoncés les portes par lesquelles la soupe commerciale qu'ils écoutent s'est engouffrée...

c'était un moment et un putain de bon moment, si bien que quand t'as eu la crête, tu la garde toujours un peu dans ta tête...

Anonyme a dit…

Il nous manque des Wendy. Je ne réprimer de multiples manifestations d'un ennui profond quand je me trouve en face d'un groupe sans âme. J'aurais aimé voir les Plasmatics, j'aurais voulu me prendre une bonne grosse décharge électrique SINCÈREMENT furieuse comme le son de ces zicos là en live que les pauvres diarrhées sonores que produisent les trois quarts des groupes de branleurs sans tripes dont même les magazines musicaux spécialisés abreuvent leurs lecteurs. Walk it like you talk it or forget it. Metallica et toutes ces daubes c'est léger à côté d'un groupe comme les Plasmatics, pas seulement musicalement mais aussi en terme d'individualités. Voilà: il n'y a pas tellement d'individualités fortes. On a beau dire, c'est rare. Une individualité assez forte pour aller au bout d'elle-même sans se compromettre, il ne faut pas croire que ça se trouve à n'importe quel coin de rue. Ça ne se créer pas. Et ça ne se vend pas. L'industrie de la musique n'a rien à voir avec une quelconque rébellion. "Hargne" est un mot vidé de substance dans leur jeu à eux, l'industrie de la musique ne peut pas se permettre de parler de rock'n'roll quand elle aseptise, lessive, censure et vend sa soupe sous l'étiquette "rock". Lux Interior formulait cela très bien, de manière concise, direct. "Tout ce qui est en dessous de ca (comprendre le rock'n'roll), je ne sais pas ce que c'est. C'est moins que du rock'n'roll". Pink se satisfait de son étiquette "pop rock" et se fait flouter le majeur, le summum de la provocation pour elle c'est de se dire ouvertement bisexuelle. C'est ce qu'on vend à ceux susceptibles de mordre à l'hameçon, une gueule acceptable. Bref, offre, demande...toujours.

Les Rock Bitch aussi touchaient leur cacahuète, sans aller aussi loin que Wendy O Williams. Mais bon.

BREF! Heureusement qu'il y a eu une Wendy. Heureusement.

Anonyme a dit…

Et puis je ne comprends pas cette manie de creuser pour déterrer un potentiel message derrière un "artiste", si rien que l'existence de ce genre de personne (Wendy) ne suffit pas à se sentir moins seul et qu'en plus il soit nécessaire de leur coller un "message"...pourquoi "un message"? Pour guider qui? Pour clarifier quoi? Y a rien à clarifier, rien, aucun chemin à montrer, tout est là. Après on y trouve et on y voit ce qu'on veut. Les messages on se les fabrique, au besoin. Mais il est inutile de poser la question "quel message y a t-il derrière ce truc?" quand tout est LA, visible et bruyant.

Anonyme a dit…

J'adorais Butcher Baby à l'époque , l'alchimie était parfaite , le mauvais gout assumé et rentre-dedans était jouissif , le nom du groupe ( plasma + plastic ), son physique de barbie trash défoncée ou possédée , longs cheveux platine avec mèches roses et yeux fous , les seins nus "auto-censurés" avec un bout de ruban adhésif noir , le gitariste en tutu bleu ciel , la pochette du disque avec la cadillac à moitié trempée dans une piscine , le vinyl rouge translucide comme du sang frais , sa phrase culte : " I do like smashing up expensive things ", à la fin du clip elle monte dans une cadillac blanche et fonce droit dans un mur de briques , et en saute juste avant l'impact , un peu plus loin , une ambulance attend , au cas ou ... et enfin , le son réellement SUBLIIIME de la guitare électrique sciée en deux avec la tronçonneuse ...Je l'ais complètement oubliée aprés ...je n'aimais pas sa nouvelle coupe de cheveux !

Related Posts with Thumbnails