CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

05/01/2010

le meilleur album de 2010 ne sera pas un album

Ce matin je croisais dans la rue un type avec un Discman. Un discman ! Mais comment ça ? Quel fou, il est parti pour passer sa journée avec 1 seul disque, un simple Cd qu'il sera obligé d'ecouter, mais il se croit en 2000 ou quoi ? Trève de plaisanterie, mais c'est vrai qu'en 2000 le ipod n'etait pas encore là, il n'arriverait qu'un an plus tard, et nous etions comme cet homme, tranquille, avec notre discman, scotché à 1 Cd pendant plusieurs jours, voir plusieurs semaines.
Ca parait dingue en si peu de temps d'avoir completement changé notre façon d'ecouter de la musique. Rien que sur mon telephone, j'ai en moyenne une cinquantaine de disque qui trainent et qui changent régulierement, ce qui equivaut à peu pres a ce que j'achetais en 1 an il y a 10 ans. Aujourd'hui 50 disques, c'est a peu pret ce qui doit passer entre mes oreilles en 1mois ou 2. Donc on zappe, on choisi, on evite les morceaux qu'on aime pas, on les vire carrément du tracklisting de l'album.
Si déjà le Cd etait devenu obsolete, le terme d'album le sera sans doute tres rapidement tant il ne correspond plus du tout à la façon d'ecouter de la musique en 2010.



Oui, j'ai fais des articles sur le vinyl et sur l'importance de certains albums majeurs, mais bon, c'est inévitable, des artistes seront bientot incontournables pour ce qu'ils produisent, sans pour autant sortir d'albums à proprement parler. Des bons singles lachés de temps à autres, des bons concerts suffiront à créer de la notoriété et des armées de fans. On compilera nous memes les morceaux de ces artistes comme bon nous semble. J'ai lutté contre cette idée, je suis tres attaché aux vieux albums, mais c'est vrai que sur les nouvelles sorties, que cela soit sur spotify ou itunes, je taille dans les disques, de plus en plus.
Voila, à l'aube des 10 ans du ipod, au moment ou distribuer de la musique tend à distribuer de l'electricité ou de l'eau, la notion d'album est sur le point de mourir. Normal, comment être présent sur un media comme internet qui demande d'etre là au quotidien, si on apparait que tous les 2/3 ans en attendant d'avoir compilé assez de titres pour faire un album ?
Pour exister il faut créer des micro-évenements journaliers, des effets d'annonces quasi quotidien pour tenir les gens en haleine. Sortir un disque de 12 titres, faire la promo pendant 1 mois, partir en tournée 3mois apres, garder 2ans de silence et recommencer, c'est terminé. Ca s'appelle une attitude suicidaire. c'etait le XXe siecle, quand on avait un discman.
Bonne chance à ceux qui se lancent dans la musique, et en même temps c'est un nouveau monde à inventer.

11 commentaires:

ste7en a dit…

rien n'empêchait d'emmener plusieurs cd...

j. a dit…

ah ah

Naïs a dit…

en espérant que ce "nouveau" monde sera aussi bon que "l'ancien".

C'est nous les gros a dit…

A la sortie de Human after all, daft Punk parlait déjà de concept obsolète concernant les albums...

j. a dit…

Bowie en parlait aussi en promo l'année de la sortie du iPod... des visionnaires. Ce qui n'etait qu'un concept est maintenant la réalité.

Sastien a dit…

En même temps, a t'on arrêté de peindre des tableaux sous prétexte qu'on avait inventé la bande dessinée ?

j. a dit…

l'art et la BD n'ont pas du tout la même vocation, et sont 2 produits distincts.
Par contre on a arreté de vendre des lanternes quand on a inventé l'ampoule. On en est plutot là aujourdh'ui, une avancée technologique change la façon de consommer, donc va changer le produit.

Loran a dit…

Hum, pour une fois je ne suis pas d'accord avec toi, perso écouter de la musique comme des jingles tv sur un ipod, ça ne m'interesse pas, je m'en fous de ce genre de technologie (je n'ai pas de ipod etc).Par contre passer une heure ou plus à écouter un vrai album avec de belles musiques, des textes travaillés, ça me plait. Simplement faut il qu'il y ait du talent chez l'artiste pour ça et le talent ce n'est pas donné à tout le monde.
Ce qui tue le cd et le concept d'album je pense (mais je me trompe peut etre,je n'ai pas la prétention de détenir la vérité ultime), c'est que maintenant n'importe quel gugus peut sortir un disque (pourquoi pas mais bon), devant ce flot de mp3 le pécan télécharge n'importe quoi, comme pour le cinéma du reste(perso je vais pas D/L Transformers ou Ironman, mais plutot un film d'auteur ou de genre rare) et ne sait plus ou il en est, n'achète donc plus de vrais albums de qualité. Et la qualité ben ça a un prix forcement, un vrai bon album je tourne avec 10ans ou plus, j'y reviens tjrs. Alors oui peut etre que le cd ou le concept d'album vt disparaitre, tant pis je continuerai tjrs à écouter les albums mentionnés ci dessus, mm sur K7.

j. a dit…

on est pas vraiment en désaccord, je suis très attaché aux albums, j'en ai déjà beaucoup parlé (http://www.newwavehooker.com/2009/05/ce-qui-part-avec-le-disque.html), mais c'est une réalité malheureusement. La façon de consommer pour une majorité est loin d'être celle d'il y a 10 ans, ou de certains inconditionnels.
Et puis effectivement dans cette profusion d'enregistrements, on trouve des bons titres, pas forcement des bons albums, et on se surprend a garder 2/3 titres d'un artistes, 2/3 d'un autres, ce qu'on aurait certainement pas fait quelques années auparavant. L'important ce n'est pas sous quelle forme est vendu la musique, mais la musique elle même, et sans support aujourd'hui le passage à l'album n'est plus obligatoire.
On est plus dans un marché, ou si tu ne mettais pas 10 titres sur un CD , la fnac ne te mettait pas en rayon et donc pas de visibilité.
Donc effectivment, ça permet a tout le monde d'enregistrer n'importe quoi et de le diffuser, c'est comme ça que ça marche aujourd'hui, a nous de faire le tri.
Et malheureusement aussi, à cause de cette profusion, meme les bons artistes vont devoir morceler leur production pour etre présent a tout moment, et balancer de la nouveauté régulierement . Le média internet demande ça, la technologie demande ça, on peut toujours vouloir faire autrement, c'est sur, mais ce sera difficile.
les cycles de l'info sont tellement courts aujourdh'ui qu'il est impensable d'attendre trois ans entre 2 albums, sachant que la plupart d'entre nous ne prendra pas le temps d'ecouter, submergé que nous sommes par des centaines et des centaines de nouveaux titres chaque jour.
Je ne dis pas que je cautionne, mais ça tend aà devenir la nouvelle donne pour l'auditeurs et pour le producteur : vite et souvent.

Loran a dit…

Ok je comprends bien/mieux ta manière de voir la chose et je me souviens de ton attachement aux albums/vinyls etc pour te lire souvent. Mais tu vois sans jouer le réac, le zemmour, c'est ce vite et souvent(mm si j'y cède aussi)pour le pire et le meilleur (plutot le pire cette dernière décade) qui me fait chier, surtout qd ça concerne l'art. Mais bon qu'y pourrait arreter la société de consommation, enfin ds ses exces j'entends...

Hugo Grillat a dit…

C'est sur que le CD lui meme tend à disparaitre, on achete plus, ou tres rarement, un CD pour soi comme ça à moins que ce soit pour un groupe qu'on idolâtre vraiment, à la limite on offre un CD, où on en achete un à un concert. Le futur c'est spotify et deezer, surtout avec le développement des smartphone, on paye 10€ par mois et on a sur notre portable connecté à internet toute la musique qu'on veut.
Et à moins d'une vraie comm et d'un vrai plan marketing innovant et intéressant ce sera tres dur pour les artistes eux meme de vendre leur musique.
On construit la musique de demain, comme on construit une nouvelle économie pour le monde en ce moment, ça prendra du temps, mais ça empechera pas de toujours vendre d'une façon ou d'une autre.

Related Posts with Thumbnails