CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

07/04/2010

moins de musique insipide de blog, plus de stars !



Avant de lancer ce blog, je ne lisais pas de blog. Je n'en lis pas beaucoup plus aujourd'hui, mais forcément j'échange avec certains, je reçois des links d'autres et recherchant des infos pour des articles j'en découvre que je ne connaissais pas.
Au milieu de cet océan de vidéos youtube et de mp3 et d'infos "copiés-collés" de site en site et de blog en blog, j'avais lancé NWH comme une vitrine de ce qui me touche et de ce qui m'intéresse, pas une course effrénée au dernier truc hype ou au scoop. Je n'ai jamais voulu faire du blog un organe de presse, un média à part entiere, et aujourd'hui encore moins qu'avant.

Plus les jours avancent, moins j'ai envie de parler de l'actualité (de l'entertainment, et principalement musicale, c'est un peu le sujet souvent ici). De toutes façons, le dernier clip de machin, le dernier titre de truc, ou le nouveau groupe à la mode, tout le monde aujourd'hui le poste sur facebook, le retrouve sur le blog de machin ou de truc. C'est la course à qui sortira le premier le truc nouveau.

Le" truc nouveau"…pas le "bon", non juste le nouveau. Je crois en avoir un peu marre du dictat de la date de péremption dans la musique. Si on parle aujourd'hui d'un titre sorti le mois dernier, on s'expose à un : " mec, ce titre est sorti il y a un mois, c'est vieux, c'est fini, on s'en fout, cette semaine c'est le clip de machin dont tout le monde parle".
Sur la plupart des blogs ou des sites dédiés à la musique, l'histoire n'est pas de savoir si ce qu'on poste est bon, mais de savoir si on est les premiers, si on sort l'info et le titre avant les autres. Mais a-t-on besoin de tout voir, de tout écouter de tout entendre sous prétexte que ça existe ? Si un duo de Dj connu, ou un groupe à la mode sort un remix pourri ou un clip moisi, ce n'est pas grave, à grand coup d'annonce tout le monde va le mettre sur sa page perso ou sur son site. Le consensus autour du truc à la mode est encore pire que le marketing à coup de dollars dans la musique.
Si un groupe est censé être à la mode, mieux vaut poster ses productions et en parler immédiatement plutot que de passer pour celui qui n'en a pas parlé ou pire qui en parlerait trop tard. Le titre, le clip, l'artiste est relayé sans même avoir eu le temps de l'ingurgiter, de s'en faire une opinion et d'en parler avec le recul. Parce que le temps de prendre ce recul, une nouveauté est déjà venue chasser "l'évenement incroyable" qu'on venait de poster.

Internet ne donne plus le temps de rien. Plus le temps de rien apprécier. Ce n'est pas une nouveauté, 1 semaine d'exposition en temps internet (post 2005), c'est 1an dans l'ancien monde (pré 2005). Sauf que dans l'ancien monde, ce qui avait été apprécié, digéré et reconnu, avait une vraie durée de vie, au dela de son exposition médiatique.
Bref, trop de musique et pas assez de stars. C'est un peu le constat. Il n'y a rien qui m'enerve plus aujourd'hui quand on parle de la musique et de la crise économique qu'elle traverse que ces lieux communs entendus un peu partout, dont le plus beau est : " la création n'a jamais été aussi vivante, il n'y a jamais eu autant de musique".
Quelle connerie.
Il n'y a pas plus de gens aujourd'hui qui font de la musique qu'avant. Il y a simplement aujourd'hui plus de moyen de la diffuser. Un groupe qui repetait dans son garage et qui n'avait pas le niveau d'en sortir et de faire des concerts, avant on ne l'entendait pas. Maintenant il s'enregistre sa demo sur garage band sur son Mac et il le poste sur le net. Ensuite si 2 blogs s'excitent sur le titre, tout le monde s'engouffre dans la brêche, va crier au génie pour ne pas passer pour des has -been et va relayer ce groupe, qui probablement splittera dans 6mois.
Interet de tout ça ? Aucun. Je préfère entendre moins de titres de tout le monde, mais écouter des productions d'artistes qui ont quelque chose à dire et qui existent vraiment.
Ce n'est pas que la création est plus vivante c'est simplement qu'aujourd'hui on est confronté à la création de tout le monde, et tout le monde c'est autant celle de mon voisin de palier que celle de Radiohead. Je ne dis pas que mon voisin de palier n'a pas le droit de faire de la musique, et tant mieux pour lui, mais des voisins de palier qui pullulent sur tous les blogs et les sites de musique aujourd'hui il y en a trop.
Il y en a tellement que, comme l'écrivait le NewYork Mag la semaine derniere : "on ecoute aujourd'hui de la musique sans même connaitre la tête de ceux qui la font". Essayez de vous faire une image mentale de la tête du guitariste de Vampire Weekend…ah vous non plus vous n'y arrivez pas ? Echangez un membre de two doors cinema club avec un de yeasayer…ah, vous n'avez pas vu la différence ? Je ne dis pas qu'il n'y a pas des bons titres dans ces groupes, mais simplement que des bons titres, aujourd'hui il y en a partout, tout le temps, mais des vrais artistes, des héros, des gens charismatiques, des musiciens qui ont un univers et un discours, il n'y en a plus beaucoup, parce que ce n'est pas ça dont on a besoin pour nourrir internet. Il reste les vieux.
Je suis un passionné de musique et en aucun cas réactionnaire, mais j'en ai marre d'être au milieu d'un monde d'amateurs au charisme zero. Marre qu'un groupe chasse l'autre chaque semaine. Marre que l'on devienne fan d'un nouveau groupe en oubliant celui pour qui on aurait tout donné le mois dernier, et donc marre qu'on parle de tout et que tout le monde ait la même importance du moment qu'il arrive avec le son du moment, et l'image du moment.
On est vraiment arrivé aujourd'hui au niveau zero de la musique. Chaque jour noyé sous un flot discontinu de nouveautés, tout aussi "super" et "geniales" les unes que les autres et tout aussi "oubliées" demain.

Donc, il n'y a pas plus de musique qu'avant, il n'y a pas plus de création qu'avant, il y a simplement plus de moyen d'entendre (je dis entendre, pas écouter) la soupe de tout le monde, et de moins en moins d'endroits pour s'arreter, ecouter, et apprécier un disque et un groupe. Et donc au milieu de ça, aujourd'hui, on se retrouve avec des artistes plus préoccupés par "en sortir le plus possible" que par avoir un discours et un univers propre.

Je suis désolé pour ceux qui ça va froisser, mais si Taylor Swift, si Lady Gaga vendent des millions d'albums encore en 2020 ce n'est pas parce qu'elles ont du marketing à gogo et parce que c'est de la soupe, mais c'est parce qu'elles parlent aux gens. L'une et l'autre dans des domaines bien différents. Mais on sait qui elles sont, et ce qu'elles représentent. Ce sont des artistes pop, charismatiques, avec un univers un discours, des mots, et une musique qui les définissent. Metallica, Slayer, Kraftwerk, Iron Maiden, Nirvana, Red Hot Chili Peppers, Suicidal Tendencies, Depeche Mode, etc etc n'ont pas toujours eu les faveurs des gros médias, ils n'ont pas eu les blogs et les sites internet et youtube, et pourtant ils ont des centaines et centaines de milliers de fans. Et si ils n'avaient eu qu'une bonne vidéos sur Mtv, ils n'auraient pas fait long feu quand même (comme tous les one hit wonder des 80/90s) Que serait aujourd'hui MGMT ou Vampire Weekend sans internet ? Que dalle, juste des bons groupes locaux, un point c'est tout. Oui ils ont des bons titres, mais il y avait des groupes dans mon lycée qui faisaient deja des bons titres, qui jouaient et qui composaient peut être mieux que the XX, mais ils n'avaient pas de quoi monter sur scène, ils n'avaient pas le charisme et n'avait pas grand chose à proposer de plus et donc pas de possibilité de diffuser leur musique. Donc on ne les entendait pas, ils ne sortaient pas, et ils ne manqueront jamais à l'histoire de la musique. Aujourd'hui Sliimy fait 2 titres dans sa chambre et 6mois plus tard, de Myspace il passe au Printemps de Bourges, aussi minable sur scène que le groupe de potes du lycée dans son garage.
Ce n'est ni bon pour lui, ni pour nous, ni pour la musique. Mettre sur le devant de la scène artificiellement des gens et en faire des "stars" sous pretexte qu'ils ont un titre qui tient la route, c'est malheureusement le mal de l'époque.
Dernier exemple en date dans la pop, Ke$ha. Cette fille n'est rien, son album est minable, un ramassis de vieilles productions sorties des poubelles de Avril Lavigne et Katy Perry, et on essaie absolument de nous la faire passer pour une nouvelle star. Et tout le monde joue le jeu.
Oui, elle a un bon titre (tik-tok), efficace, soit. Mais ce n'est qu'un titre, derriere il n'y a rien. on parle d'elle, on cite ces petites attaques contre Britney, comme si son avis avait de l'importance, on l'invite sur des emissions télés, etc etc. Tout cela parce que c'est bien empaqueté, avec le clip où on a mis tous les petits éléments pour faire "à la mode" (minable tentative de rendre le prodit cool artificiellement )et qu'on préfère en parler tout de suite, au cas ou demain ca vaudrait quelque chose. Et si on en parle pour rien, ce n'est pas grave, puisque internet et les medias n'ont plus de mémoire. Sauf que ça prend de la place sur le moment et ça met ce genre d'artistes éphémeres et inutiles au rang des autres.
C'est un peu comme si dans les années 80 on avait dit que Jackie Quartz était la nouvelle Madonna, simplement parce qu'elle avait un tube (juste une mise au point).

Ecouter tout ce qui sort aujourd'hui et dire "amen" à tout ce qui est publié sur les blogs, ça ne m'interesse pas. Je préfère passer pour un has-been parce que je ne suis pas à fond sur le dernier MGMT plutot que de me plier au dictat désolant du moment. Encore une fois, je ne dis pas qu'eux ou d'autres font de la mauvaise musique, je dis simplement qu'ils sont trop nombreux à faire la même soupe "à la mode", que ça remplit bien nos ipods, qu'on est bien content, que ça fait de bonne petite compil de "ce que j'ecoutais en 2009, ce que j'ecoutais en 2008", mais que ça ne fera jamais l'histoire de la musique, que ça n'en fera jamais des classiques. Pour ça, il faudrait prendre le temps de mettre à la une des gens qui ont un discours artistique, un vrai, pas des gens qui sont à la mode et au couleur du cahier de tendances des 6 prochains mois.


Aujourd'hui la musique ne vaut rien, elle ne vaut tellement rien que c'est le produit d'appel dans un avion easy jet pour te faire acheter un sandwich : "30 titres à télécharger gratuitement pour tout achat d'un sandwich…whoa". Dans ce cas là, effectivement, on peut vraiment dire que la musique en ce moment c'est de la soupe.
Donc, tant qu'a faire, si le produit est gratuit, préservons et célébrons les idoles, les visionnaires, les heros de la pop et ceux dont la personnalité va au dela de trouver quatre accords qui vont bien ensemble. Ecoutons de la musique, d'accord, mais arretons de créer des faux prophètes dont le seul talent est de rentrer dans le moule de l'époque.

42 commentaires:

Across a dit…

Je suis plutôt bien d'accord. Excepté le mot "star" qui ne va pas trop avec ce que tu voudrais faire passer comme idée. C'est bien connu, les étoiles ne font jamais long feu.

J'avoue que si on y réfléchit, les blogs sont juste des profils facebook étirés sur Wordpress ou Blogspot. Et tout le monde met la même musique.

Stan a dit…

Sentiment intégralement partagé.
Pour me consoler, je vais me remettre la face B…

j. a dit…

Justement, le mot "star" a été trop galvaudé ces derniers temps et donné a n'importe qui. Mais c'est le
bon terme. A l'ancienne.

Marc Loumin a dit…

T'es dur avec Vampire Weekend. Deux excellents albums, coup sur coup, c'est pas donné à tout le monde. Et ils ont la même gueule de bibliothécaire qu'un groupe comme Air.

j. a dit…

Je prends Vampire Weekend parce que c'est symptomatique du moment, tu peux mettre le nom du groupe "a la mode" que tu veux a la place. Dire qu'ils ont fait 2 excellents albums, c'est une histoire de goût, c'est loin d'être un fait historique.
Excellents, par rapport a quoi ? Il y a des titres qui tiennent la route. Ça s'écoute, mais ça s'oublie. Mais ils n'auront rien apporté et rien laissé a la musique.
Comme plein d'autres groupes qu'on écoute tous, bien entendu, mais de la a en faire des couvertures de mag et noircir des pages d'éloges, c'est vraiment que le niveau est bien pauvre.

Ce n'est pas le propos d'avoir une gueule de bibliothécaire, le charisme c'est autre chose. Et puis même les mecs de Air sont plus charismatique que d'autres...c'est dur a dire mais c'est vrai :)

Sastien a dit…

Perso, je continue à reculer : je suis repassé au vinyl et n'écoute plus que des vieux trucs. Ta sensation, admirablement décrite, je la partage et donc je fuis.

rongo rongo a dit…

C'est marrant j'ai eu cette discussion hier avec un ami, hier soir. On se disait qu'il n'y avait rien de véritablement émergeant depuis quelques années.
On commence à faire le bilan du cinéma sur la dernière décennie.C'est déjà difficile, mais on arrive à trouver 100 films de qualité, marquant la décennie (Les inrocks , les cahiers, positif...). Mais alors citer les 100 meilleurs albums des année 2000 - 2010. Ouh là. Je ne suis pas sur que j'arriverais à en sortir une centaine.

Lux a dit…

Je ne peux qu'être d'accord, étant donné que j'ai écrit quelque chose de très similaire sur mon blog récemment, mais à propos d'un autre univers : celui de l'animation japonaise.

Pour faire court : au Japon, les nouvelles séries animées sortent quatre fois par an, à chaque saison. Quinze ou vingt à chaque fois. Résultat, on se retrouve avec un flux ininterrompu de choses à voir qui balaient d'un coup les précédentes. Le lien vers l'article, pour les intéressés :
http://lucas-g.nuxit.net/horizon/2010/03/14/trop-danime-tue-lanime/

Ben a dit…

ahahahaha
mais ou t'as tu trouve le parallele entre Madonna et Jackie Quartz!!!??? Enorme!

j. a dit…

ah ah, ce n'est pas de ma faute ce sont les medias aujourd'hui qui reagissent comme ça, les raccourcis faciles, des que quelqu'un a 3 vues sur youtube...;)

Cha' a dit…

Excellent article !

Wirst a St Tropez a dit…

Vampire Weekend moins chiant que les Talking Heads.

j. a dit…

C'est comme dire que la quantisation de protools de benassi est bien meilleur que les boites a rythmes de moroder. C'est sur.

Eylema BleedingSmile a dit…

Ahhh que de joie ce matin en voyant des nouveaux articles sur mon blog préféré :)

Laurie-Anne a dit…

Tellement d'accord avec ton avis, une fois de plus!

Personnellement j'ai l'impression qu'on est un peu entrés dans la phase ultime des loisirs dits "de masse" : Internet nous donne accès à tout, tout le temps, et nous fait oublier en une semaine ce qui a été le buzz de la semaine d'avant. On consomme, quoi.

Entre 2005 et 2008, c'était grisant, et depuis 2008 on commence à se rendre compte de ce que ça implique sur, entre autres, la musique : de la soupe, toujours fade, jamais la même mais jamais différente non plus!

C'est bien balot comme réveil...

Miss Nessie a dit…

Woooow!! ça c'est du débalage!!!

Dire que la musique n'est rien (euh, je paraphrase là), c'est un peu fort de café!!! Mais c'est aussi désolant de voir que la soupe se vent à des milliers voire des millions d'exemplaires au nom du sacro-saint markéting à deux balles!!

C'est aussi pour ça que la majeure partie des trucs que j'écoute sont des trucs dits "de vieux", quand je vais à des concerts dans 90% des cas, je fais partie des rares personnes de moins de 35 ans!! Bon après, le passage sur Metalloche et compagnie, j'ai quelques reserves dessus mais je comprends où tu voulais en venir!!!

Après, il faut aussi faire la différence entre blogs et "blogs", comme il faut faire la différence entre musique et "musique". Ces mots ont été valdingués tellement de fois pour des raisons aussi diverses que variées que pour le coup, démeler les pépites des merdouilles s'avèrent BEAUCOUP moins facile que dans les années 70s.

PS: Les one-hit wonders, toute une époque!!! :-)

Marie TEA a dit…

C'est vrai, bien écrit/énoncé; c'est parfait, je vais entrer dans une grosse crise existentielle incessamment sous peu.

j. a dit…

le probleme c'est que les blogs et les sites internets musicaux veulent parler de tout à tout prix et le plus vite possible, pourquoi ? pour garder des lecteurs ? pour faire comme tout le monde ? pour donner l'illusion de tout connaitre et de ne rien rater ?

Maintenant que les fans de musique on les rennes sur le net pour faire decouvrir ce qui n'etait pas markété et vendus comme un produit de masse ( ce que tu deplores), c'est a celui qui te proposera le plus de gigaoctect de groupes plutot que de faire le tri, sans aucune echelle de valeur.
En résumé : tout est bien, tout ce qui sort est génial et encore mieux si ca ressemble a un truc a la mode, même si dans 6mois ca n'existera plus.

Ensuite tu vas aux concerts...et là tu pleures en voyant ces groupes...mais c'est une autre histoire.
Je voudrais qu'on parle des vrais artistes et qu'on laisse les amateurs faire leur truc tranquille, sans leur ériger une statue a chaque fois qu'ils arrivent a enregistrer un morceau correctement.

Anonyme a dit…

Il faut être "open" kool, peace, lol. Relax. Are Krishna. Bref pourquoi pas un ptit slimmy en levrette (avec sa nana pour faire plaisir) et se fumé sa cigarette tranquille après sur Danzig ?

j. a dit…

tu crois pas qu'on a mieux a faire ? :D

Anonyme a dit…

L'article qui fait du bien. Tu mets parfaitement les mots sur ce sentiment un peu décu de la musique que j'ai pendant la dernière décennie... Pourvu que ça change.

Lolo a dit…

Tu relèves un gros problème actuel : ok on arrive à dénicher des compositeurs corrects qui arrivent à pondre quelques bons (voire très bons) titres mais au concert on se fait chier comme des rats morts. Ah ça joue bien, mais zéro charisme, zéro intensité et puis surtout ça risque pas de déraper.
Avant de tourner sur les blogs, merci de tourner un peu plus dans les bars. :-)

winnie the cat a dit…

retour au Master of Puppets ou Kiss Me Kiss Me...quand on bandait sans interruption pendant un an sur un groupe ou un album.

A to the A a dit…

Très bon article!

...Et de l'autre coté du spectre, on peut aussi se demander pourquoi ces blogs rencontrent autant de succès.

Aujourd'hui tu peux mettre la main sur n'importe quel disque ayant jamais existé, gratuitement, en moins de 3 minutes. Tu peux te façonner à ton gré ta propre culture musicale! Entièrement à l'oeil! Génial!

Alors quelle pression sociale fait courir tout le monde après l'ultra-nouveauté, même quand c'est nul? La peur de pas être cool?

Serait-ce l'angoisse permanente d'être un has been "so 2009" qui alimenterait ce feu nourri de bouses interchangeables prêtes à servir de B.O à des films indé sur-dialogués avec Michael Cera ?

Peut-être que le cerveau primitif tente de préserver le système de reproduction de l'espèce humaine en se forçant à apprecier Animal Collective et le dernier MGMT par crainte de devenir un loser inbaisable. Et pauvre. Mal habillé en plus. Beurk.

Voilà.

j. a dit…

lolo, winnie, A to the A: je ne peux que dire oui, vous avez totalement raison

Less is more. a dit…

Présenté comme ça...
C'est vraiment pathétique.
Pas ce que tu écris. Ce que j'observe.
Des jeunes, obnubilés par les marques, par le trucs "hype", par les stars, etc, passent très souvent sur ton blog, aiment la même chose que toi.
Et quand je regarde, ces gens qui se réclament d'une originalité, à l'aide de VAN'S, de Nike Originals, d'écarteurs, de slims, de tatouages, etc... Sont-ils originaux? Non. Pas plus que toi d'ailleurs.
C'est très marrant ce phénomène de: "ouais, moi je m'y connais en musique, c'est n'importe quoi ce qu'on vit, il ne faut pas rester dans le moule etc". Tout le monde qui dit "oui, amen" à tes propos... tout le monde reste dans le même moule.
Parce que ce mode de pensée "alternatif" qui veut que l'on rejette l'over-représentativité de la musique dans nos sociétés n'est absolument pas une posture originale.
On est au contraire dans la critique logique, dans une protection par rapport aux agressions que nous vivons chaque jour. La musique. Tout le monde se croit connaisseur. Maintenant tout le monde croît savoir qui durera. (Taylor Swifft? J'en doute, mais je ne m'avancerait pas comme toi, à savoir si dans 30 ans on en parlera encore).

La musique est en crise, et les blogs comme le tien qui se veulent analystes de la situation ne sont absolument pas là pour résoudre ce problème insolvable.

Si on voulait réfléchir en termes corrects, on parlerait de mondialisation, de commercialisation, de culture, et d'identité. Ce n'est pourtant pas ce que j'ai vu sur ton article.

N'importe qui devient star, je suis bien d'accord. Il n'y a plus de sélection dans la diffusion, je suis aussi d'accord.
Mais les gens qui croient savoir ce qui est bon, ce qui est mauvais, les gens qui croient qu'ils se posent de manière originale ont tout faux. Sur ce coup, je pense que tu as tort.

Concernant les visages des groupes... Lorsque régnait la musique classique, peu de gens savaient quelle était la tête de tel ou tel musicien. Était-ce grave? Cette musique savante n'a t-elle pas transcendé les époques? Si. Argument irrecevable.

Pour ce qui est de la date de péremption, je trouve au contraire, que c'est bénéfique. Seuls les grands groupes, musiciens durent.
Ceux qui n'en valent pas la peine disparaissent. Pourquoi pas? C'est la seule sélection qu'il nous reste.

Less is more. a dit…

Et il y a évidemment plus de musique qu'avant... Je suis désolée de réfuter ton argument mais l'accessibilité aux instruments, la capacité d'écoute, et surtout le rêve de la Rock Star, favorisent la création (ou pas d'ailleurs) musicale. Certes ce n'est pas le seul mécanisme de cette overdose de musique, mais c'en est un facteur.

Et pourquoi vouloir que beaucoup d'artistes (ou pas d'ailleurs) ne soient pas diffusés? Qui serait là pour faire la sélection entre "bon" et "mauvais" (ce qui aurait le droit d'être diffusé ou pas)? As-tu la faculté de juger (comme dirait mon pote Kant!).
Je ne pense pas. Laisser les gens s'approprier la musique qu'ils veulent, s'éclater sur Untel, ou déprimer sur Untel, pourquoi pas? L'important c'est que les classiques demeurent diffusés. La sélection se fera d'elle-même.
Si quelqu'un a adoré les Spice Girls comme le plus grand girls band des 90's, ce n'est pas pour autant qu'on a encore à subir leur soupe de niaiserie et de over-simplicité musicale...
Si certains aiment écouter Simple plan, alors que le son de batterie semble être sorti d'une boîte de conserve, que la guitare est ridicule, et que le chanteur aurait pu être changé par n'importe quel gugusse de "néo-punk / pop-rock" où tous les groupes semblent avoir le même chanteur... TRES BIEN.
Question d'affect, de goût, de contexte émotionnel, etc.
Je ne vois pas pourquoi ne pas les diffuser, même si c'est certain qu'on n'en parlera pas dans 30ans comme groupe majeur.
Maintenant, Ronnie James Dio, sa voix incroyable, les cornes (signe des metalleux qui a traversé les années), bien que non diffusé sur les chaînes, continue à vivre. Quand je vois que des jeunes de 14ans le citent parfois comme meilleur chanteur de hardrock, là je vois que la particularité est relevée... dans les esprits.
Je ne dis pas que Dio est le meilleur chanteur! (C'est un exemple). Je dis simplement que par rapport à des chanteurs comme celui de Simple Plan, la sélection naturelle (si je puis dire) se fait d'elle même.

Donc quand je vois beaucoup de tes kikoolol de lecteurs qui te voient comme un Dieu, dont les jugements sont infaillibles... ça me fait doucement rire. Combien d'entre eux connaissent davantage la voix de Ronnie James Dio plutôt que celle de Pierre Bouvier?
Et pourtant ils veulent, comme toi, de la "vraie" musique. Sachant que c'est censé être original de vouloir de la "vraie" musique, sans savoir ce que c'est.
Il en découle rien d'original, ni rien d'objectif.
C'est tellement paradoxal voire risible.

Sur ce, ton blog est intéressant, j'aime le consulter de temps à autres. Peut-être aurais-je droit à ton avis suite à mon commentaire...
Parler de culture, de musique, de jugement, j'en suis plus que capable.

j. a dit…

je ne vais pas reprendre point par point ton propos, parce que d'autres sujets dont tu parles sont traités dans d'autres articles de ce blog.

je parle des musiciens dans la popmusic moderne, pas de la musique classique, concrete, savante ou autre., ce n'est pas le sujet. donc rien a voir.


Je ne dis pas que Taylor Swift durera, je dis qu'elle represente aujourd'hui une vérité dans le quotidien de ceux/celles pour qui elle chante, et une forme d'authenticit à travers un style pourtant ultra joué depuis des décénnies (hein, on ne parle pas d'être original) Je ne juge pas la qualité.

Il n'y a pas un moment ou je pense juger de ce qui doit être écouté, je dis simplement que n'importe qui parle de n'importe qui, se basant simplement sur "l'air du temps" et pas vraiment de l'artistique et de la capacité de ces artistes.

Je ne parle pas de look, de fringues ou de marques. Je parle d'avoir des artistes qui une fois sur scène ressemblent à quelque chose et apporte un vrai discours. Quand je dis discours, je parle d'artistique, pas forcement social ou politique.

ceux qui n'en valent pas la peine disparaissent ? Non. Pas aujourd'hui justement.
Des artistes tres bons sont masqués par d'autres "à la mode", ce qui n'etait pas forcement le cas à l'époque ou les fanzines et les scènes musicales n'etaient pas la pour faire le jeu de la "tendance" mais pour chercher ce qui faisait vibrer.

Avant on etait encore dans un registre tres manichéen , parfois ridicule, mais qui avait encore ses codes : "mainstream, gros medias, single" Vs "underground, scenes, albums".. ca n'existe plus aujourd'hui et d'un coté tant mieux, mais tout est maquillé en "cool" ou "pas cool". C'est un peu réducteur.

comme disait lolo plus, haut les groupes feraient bien de faire plus de bars que de blogs avant de balancer des titres. Parce qu'apres tout, la musique dans son ipod c'est bien, mais en concert c'est ce qu'on demande aussi, et à l'heure actuelle il est difficile d'avoir les 2. Il y a 10/15 ans quand tu achetais un cd d'un groupe indie, tu avais sur disque ce que tu avais sur scène, ca ne mentait que tres rarement. Ensuite si tu ecoutais les spice girls ou NKTOB, tu te foutais de savoir ce que ça donnait en live, mais c'etait ultra cohérent dans la démarche, c'etait jusq'au boutiste, et je préfere.


Apres je pense que tu fais une tres mauvaise lecture de cette article.
Tu me parles de selection naturelle, c'est exactement ce que je dis, en parlant de tous ces groupes qui ont traversé les époques et souvent sans les médias. Sauf qu'a cette époque tu avais des référents, des experts qui t'aidaient (disquaires,dj, fanzines, même ton cousin ou ton oncle) dans une forêt moins dense que maintenant.
AUjourd'hui, ceux qui sont proclamés "experts", donc les blogs, parlent tous de la même voix et tous dans le consensus et dans le sens de la vague.
Et c'est bien ça le truc déprimant, et je pense que c'est ce que tu n'as pas compris de cet article.

j. a dit…

Je ne dis pas : "je sais".
Je dis : "si tout le monde continue a parler de la même chose en disant que c'est genial, et de ne pas parler du reste parce que le voisin n'en a pas parlé ou que le titre est sorti il y a déjà 15jours, ca ne va pas aider".

c'est un fait. pas une posture. Je n'ai ni tort ni raison. Quand a la fin de ton intervention, tu dis a peu pres la même chose que l'article, donc..

tu mélanges beaucoup de sujets qui ne sont en rien celui de cet article, et surtout le fait "d'être original" qui à l'air de te perturber.
Ce n'est pas ce que je recherche, ni ce que je prône. Je m'en fous d'être original, et on s'en fout que les kids achentent tous les mêmes vans, et alors ? Je demande du vrai. c'est autre chose.
Vrai, dans le sens authentique dans le propos et capable d'un discours artistique et de le réaliser.

En plus de cela je trouve Dio vraiment à chier, je n'ai jamais supporté.

Si ca peut t'aider on peut résumer par : "moins de voisin de palier et plus de heros dans la pop"

Less is more. a dit…

Bon alors je reprends, parce que visiblement tu ne cherches pas à comprendre et tu te réfugies, facilement, derrière des arguments qui ne tiennent pas la route:

"tu mélanges beaucoup de sujets qui ne sont en rien celui de cet article"
Je ne crois pas. Si tu t'intéressais moins aux phénomènes de mode et à la musique actuelle, mais à la musique dans son ensemble, comme objet de culture, ça chagerait beaucoup de choses à ta vision.
Libre à toi de te renseigner sur ce qu'est la culture, à l'origine, et tu verras que ça englobe beaucoup plus que tes considérations très superficielles.
Maintenant, je ne vais pas te demander de faire l'effort intellectuel de documentation, parce que je me doute que tu t'en contrefiche. C'est bien dommage pour toi.


"n'importe qui parle de n'importe qui, se basant simplement sur "l'air du temps" et pas vraiment de l'artistique et de la capacité de ces artistes"
Qui, dis moi, a le droit de parler de musique alors?
Ai-je ne serait-ce une fois entendu parler de musique contemporaine sur ce blog? (peut-être l'un des seuls styles qui existera encore dans 150 ans!).
Tu penses être en mesure de parler de tous les artistes dont tu parles dans ton blog?
Remets-toi un tout petit peu à ta place. Parce que tu dis beaucoup de choses contradictoires.

"ceux qui n'en valent pas la peine disparaissent ? Non. Pas aujourd'hui justement.
Des artistes tres bons sont masqués par d'autres "à la mode"
Libre à chacun de s'enrichir par de la musique qui ne répond pas simplement un phénomène de mode.
Juste une chose... Quand on fait de la musique, on cherche à ce que ce soit bon, à ce que ça ne réponde pas à une logique commerciale, que ce ne soit pas une musique sans âme, etc.
Les groupes de garage comme Vegastar pourraient alors s'abstenir de prendre la place d'autres groupes qui en valent la peine. Pourtant ce n'est pas mon opinion. Il n'y a pas de "place" à voler! Certes les medias devraient s'intéresser à d'autres choses que les phénomènes éphémères... mais pourquoi ne pas laisser chacun se retrouver dans la musique qu'il souhaite.
La mondialisation musicale, je l'appelerais comme ça, permet justement la possibilité de se renseigner sur tous les gens, la musique de tous les pays, etc. Et sur ce point internet est une grand avantage.
Alors certes les blogs fashion pullulent mais il n'est absolument pas question de remettre en cause internet comme le démon.
Je souligne, de toute manière, que le déclin de la musique a commencé il y a bien plus longtemps. Notamment dans les années 70. Je te laisse te renseigner sur certains penseurs dont, si tu es intéressé, je te donnerai les noms.
Et tu vois, eux, ont peut-être un peu plus réfléchi à la question.

Less is more. a dit…

Concernant les bars plutôt que les blogs... je suis totalement d'accord sur ce point. Je ne suis absolument pas contre tout ce que tu dis. Et tu pourrais éviter de faire croire que je ne comprends rien à rien. J'estime avoir assez d'esprit pour ça.

Concernant le consensus des "experts" musicaux, je ne suis pas totalement d'accord. Mais passons.
Ce n'est pas eux qu'ils faut incriminer, mais tout ce qui fait qu'ils sont dans le consensus... c'est-à-dire le manque d'esprit critique, l'uniformisation des sociétés (et des identités... la culture ça a par essence à voir avec l'identité, etc).
Je ne vais pas développer tous ces phénomènes, mais que les gens fassent des blogs inutiles, peu importe. Il ne faut pas être assez peu regardant pour les lire.

Concernant la mode, je dis simplement que beaucoup de gens adoptent la même posture que toi.
Or toi, tu dis que, au contraire des autres, tu en as marre de tout ça, qu'il faut revenir à l'authentique, etc.
Mais tu sais, bien des gens qui tiennent des blogs similaires au tien veulent prétendre à la même chose.
Et vous re-rentrez, tous ensemble, dans une spirale de "tout le monde pense la même chose".
J'ai pris l'exemple des jeunes en van's, pas de manière anodine, mais plutôt parce qu'on voit une uniformisation qui passe aussi par le look. Combien de blogs peut-on trouver de myspace-addicted, prétendant écouter aussi bien du rap bien lourd américain, authentique, que du bon vieux hardcore, tout ça à la sauce Lady Gaga?
Et tout ça se veut un retour à l'authentique. Je ne suis pas d'accord.
(Et c'est un exemple. Ca ne touche pas uniquement le mec en écarteurs et tatouages, mais le fan de metal qui va te dire que le TRUE METAL c'est ceci et cela, que ça c'est le retour aux bases, à l'authenticité, à la vraie musique, mais aussi le mec à fond dans l'électro, qui va rejeter le mainstream pour dire que le undergroung c'est trop bien et authentique, etc. Pour tous les styles on trouve des archétypes de ce phénomène).
Exemple: Prodigy. Le truc undergroung qui devient le plus banalement écouté parce que proclamé underground et authentique.

Bon et tu trouves Dio à chier... Libre à toi. Le "en plus" est autant en trop que ton "à chier".
Ce n'était qu'un exemple. C'est pourtant son signe que tu fais certainement dans des concerts de metal, et je pense pas me tromper en disant que Black Sabbath, inclue la période Dio, restera nettement plus longtemps dans les esprits que beaucoup des artistes que tu cites (pourquoi pas citer encore une fois Taylor Swift ou pire pour reprendre ma comparaison, Simple Plan).

Anonyme a dit…

Tout cela n'a plus aucun sens. Il y a beaucoup trop de musique de merde, de cinéma de merde, de séries télé de merde, tout simplement parce que les médiums sont légions. Tout le monde ne sera pas Robert Plant ou Freddie Mercury, et tout le monde veut essayer. Les kids font de la musique pour de mauvaise raison. Où est l'urgence, le besoin...? On a les deux pieds dans une époque qui recycle mais qui s'ouvre sur de nouveaux modes de consommation et de production. Trop de blogs bidons? Trop de buzz en toc? à nous d'être vigilant.
Don't belive da hype. c'est pas de moi et ça, ça restera.

Sonny

j. a dit…

Pour s'enrichir d'une musique qui n'est pas a la mode encore faudrait il avoir les supports pour la trouver. Tout le monde n'est pas forcément passionné au point de chercher. Donc pour ce public, il ne faudrait lui donner que la partie visible de l iceberg ?

Et non il n'y a pas de musique contemporaine, pas plus que de littérature ou de cuisine sur ce blog. Car ce n'est pas le propos.

Je n intellectualise pas le propos car j ai vu, vécu subit ou apprécier la mutation de la musique. Je n'ai pas attendu 2010 pour m y plonger. Des bars pourris, des autoproduits, des labels, des groupes, des scènes, des tourneurs, des gens qui ont fait la musique, d'autres qui n ont eté qu amateurs mais qui ont fait des disques incroyables, des francais, des etrangers, des stars, des kids, des fans, des étoiles filantes, des popeux, des metalleux, des pourris, des passionés, j'en ai vu depuis 20ans que j'ai pris un instrument et que j'ai fais ce qui me plaisait. Donc des leçon sur le pourquoi et le comment de la culture musicale, j'en ai largement apprises et plus que tu ne pourras jamais me m'expliquer et qu'aucun blog ou livre ne pourra l'écrire.

j. a dit…

Et ne te prends pas trop au serieux, le passage sur Dio c'était purement gratuit pour aller dans le sens du commentaire sur le droit de juger. Mais peut être y a t il des livres de penseurs qui traitent aussi de rire:)

Less is more. a dit…

Sans rancune, je suis tout à fait ouverte à ton opinion.
C'est simplement les aspects péremptoires de ton propos et le fait que le problème ne soit pas pris d'une manière globale qui m'embêtait.

Je ne vais pas polémiquer non plus.

Mais en temps qu'amateur de musique (de tous types, de la pop au jazz, au metal en passant par le rap et la musique savante), je pense être en droit de défendre mon propos, qui bien que tu l'ai(le) pensé(pense) est loin d'être dénué de sens.

Comme toi, je vis la musique aussi bien de l'intérieur, (à travers les concerts, les bars, les rencontres, ma famille musicienne, etc), mais également à travers les théoriciens et l'essence des phénomènes (comme celui de culture, ou de mondialisation). C'est cette double perspective qui me fait dire, pour finir, que tu pourrais, bien que t'en doutes, en sortir encore plus aguerri à travers la lecture de penseurs.

Pour ce qui est du rire... ne t'en fais pas, ça va de ce côté là. ^^
Mais bon, on n'insulte pas Dio pour défendre Taylor Swift! Sinon je mords!

Bon et malgré tout, je trouve ça sympa que tu aies répondu, j'aime bien les débats :D

j. a dit…

je comprends , mais le "probleme" n'est pas pris d'une maniere globale, simplement parce que c'est un billet d'humeur sur la musique dans les blogs a la mode, pas un constat sur "le monde de la musique".

J'ai tres bien compris ou tu voulais mener le debat, mais ce n'est pas celui qui est lancé là.
le debat qui t'interesse est en puzzle, au fil de ce blog, entre les differents articles (sur le disques, les medias, les labels, myspace, etc etc...), c'est chiant, c'est décousu, mais c'est comme ça.
ca dépend de ce dont j'ai envie de parler en me levant...mais ça ne sera jamais de Dio ou de Black Sabbath toutes époques confondues, tu peux me croire.

Less is more. a dit…

Eh pourtant ils en ont influencé du monde... Pas mal de monde.
A tel point que beaucoup de critiques de musique en font les créateurs du heavy metal.

M'enfin, je te force pas à aimer.
Mais simplement à reconnaître le patrimoine qu'ils laissent derrière eux. Et donc certainement qu'ils mériteraient de ne pas être relégués à l'oubli au profit de stars insipides. OUI.
Et en tapant Black Sabbath sur Wiki (ouais ouais le domaine de la science exacte), on se rend bien compte (en lisant la section héritage et influence notamment) qu'ils sont bien plus pionniers de beaucoup de groupes aujourd'hui encensés.

Après, Black Sabbath c'est pas non plus ce que je préfère (mais j'aime quand même pas mal), j'ai pris vraiment ça à titre d'exemple. :)

Less is more. a dit…

Et je dis "on se rend compte"... Mais encore une fois ce sont des critiques, apparemment sérieux, des années où on pouvait écouter les journalistes (je reprends ton propos).

Mais bien sûr que je peux concevoir que tu n'aimes pas! Heureusement que tout le monde ne partage pas les mêmes opinions!

j. a dit…

euh...t'es quand même pas en train de m'expliquer Black Sabbath là, n'exagere pas on est pas sur skyblog... :D

Less is more. a dit…

Lol. Non mais jme doute. -_-
Simplement c'est par rapport au fait que tu aies dit que les critiques avant nous permettaient de savoir quoi écouter...
Ba écoute Black Sabbath! :D

(C'est plus pour t'embêter qu'autre chose).

Anonyme a dit…

Il y a actuellement le débat mainstream, très intéressant évoqué d'ailleurs chez Taddéi, guerre culturelle, idéologie, buisness...

USA LEADER MAINSTREAM
CHINE INDE BRESIL LES EMERGENTS
LE GRAND PERDANT L'EUROPE
CHAQUE EUROPEEN A DEUX CULTURES LA SIENNE ET L'AMERICAINE
SENSIBILISER LES EUROPEENS SUR L'IMPORTANCE DU SOFT POWER

« Si l'Europe ne réagit pas, elle sera marginalisée, et, face aux pays émergents, elle sera submergée »… On pourrait accuser Frédéric Martel de dramatiser la situation, s'il n'avait pas parcouru le monde et écrit 450 pages pour étayer sa démonstration dans « Mainstream », un livre consacré au bouleversement des industries culturelles à l'ère numérique.

« Mainstream », c'est la culture grand public, celle « qui plait à tout le monde » comme le souligne le sous-titre du livre.

Ce constat est sévère, et presque accablant. Les esthètes s'en moqueront en abandonnant volontiers le mainstream aux Américains ou aux Chinois, du moment que l'on ne touche pas à ce qu'ils considèrent comme l'essence de la culture française.

Ce serait une erreur, car l'affaiblissement des industries culturelles globales aura des retombées sur tous les secteurs et même sur notre capacité à produire hors du mainstream ; bref, à résister à la « soupe ». C'est donc un appel à en prendre conscience et à réagir qu'a, en fait, rédigé Frédéric Martel.

L'auteur note en effet que si son livre, « permet de sensibiliser les Européens sur l'importance du soft power et les incite à se repositionner dans cette nouvelle donne internationale, il aura rempli son office.

Dargh Sac a dit…

Même si je viens largement après la bataille je tiens à dire que je suis tout à fait d'accord avec ton jugement.


J'ai par ailleurs moi-même ressenti cette impression de "soupe continue" qui m'avait dégouté de toute forme de musique et de la pop en particulier. Si jamais je peux donner un conseil à tout le monde, c'est de s'en foutre tout simplement de cette agitation à la con. Quittez la ville, allez chez les bouseux, bannissez Facebook de vos vies, retournez au rythme pré-Internet, débranchez. Et surtout parlez aux gens, voyez les 10 ou 12 CDs (oui CD, pas groupe, pistes et autres "trucs") qu'ils préfèrent. Le reste est généralement superflu même si divertissant sur le coup.

Bref, sortez votre tête de votre petit microcosme médiatique américano-français et vous verrez que ce dégoût disparait. Laissez les autres se faire chier avec çà. On vit une époque où les gens ont les moyens d'exprimer la connerie inhérente à chaque être humain et ce presqu'en instantané. La musique n'est que la facette "entertainment". Autant pas trop se prendre la tête avec les kékés, tant qu'ils ne deviennent pas nuisance...

Le plus marrant c'est que quand on voyage on constate que partout il y a ce problème. De l'Argentine, à la Thailande en passant par l'Egypte ou la Russie, c'est le même flot de conneries avec juste la langue qui change et la scène locale additionnée à ces vilains Américains.

Désolé pour cette avalanche de propos un peu "roots" mais c'est tout ce que m'inspire la situation actuelle (et j'ai deux ans de recul comparé à l'époque d'écriture de l'article...).

PS : d'habitude je ne communique jamais sur le Net, je ne lis que rarement des blogs, mais le tien est vraiment intéressant et je voulais répondre à un article qui traite d'un phénomène que j'ai moi-même vécu.

:o

Related Posts with Thumbnails