CONTACT / ADVERTISING / GIFTS / DEATH THREAT

hello(a)newwavehooker.com
twitter.com/newwavehooker

25/08/2010

Aaliyah - 25/08/01


J'achète rarement le journal, et il y a 10 ans je l'achetais encore moins. En Aout 2001, en vacances à l'étranger, passant devant un kiosque à journaux j'ai pris un exemplaire de libé qui trainait, comme ça histoire de. C'est ainsi que j'ai appris le lendemain de l'accident, la mort de Aaliyah, le 25 Aout 2001. Pour moi qui n'a principalement baigné que dans une culture rock ou electro, mais tres peu à l'écoute de la musique black, Aaliyah quelques années auparavant avait vraiment été une révélation. Son dernier album restera, avec The Writing ON the Wall de Destiny's Child comme un classique indémodable du RnB moderne. J'en ai déjà parlé dans l'article "bande son des années 2000", mais c'est un fait, ce disque est indétronable. La plupart des disques du genre sont tellement marqués dans l'époque ou dans un son qu'il est parfois difficile de les écouter ne serait-ce qu'un ou deux ans apres (tentez de vous farcir full moon de Brandy aujourd'hui et vous verrez), mais ce disque éponyme est intemporel. Il pourrait sortir aujourd'hui ça ne changerait rien, maitrise des compos, production extraterrestre dans les beats et les arrangements (à tel point qu'on se demande parfois comment les lignes de chants pouvaient être posées sur la musique), tout est parfaitement écrit.


Aaliyah n'aura pas vraiment eu le temps de jouir d'une notoriété grandissante dépassant celle des fans du style vers le très grand public, surtout en Europe, puisque quelques semaines apres la sortie de l'album, elle décède dans un accident d'avion en revenant du tournage du clip de rock the boat.
Je ne suis pas vraiment fan des premieres productions avec RKelly, mais son deuxieme album avec Timbaland, et son dernier, sont encore des disques que j'ecoute très régulièrement. Aaliyah était une Beyoncé plus aventureuse musicalement, une Rihanna plus classe, une Ciara plus subtile, en tous cas il manque aux chanteuses RnB aujourd'hui un petit quelque chose qu'Aaliyah avait, d'une manière totalement naturelle. Elle avait son truc, était unique et restera pour moi une personnalité se plaçant largement au dessus du lot de ce qu'on peut voir et entendre de manière générale dans la pop féminine. Sans rivale, sans égal.

4 commentaires:

Chowpuck a dit…

RiP Aaliyah. Ça fait plaisir de lire cette article :) Merci beaucoup.

Anonyme a dit…

je dis pareil

Little Miss Nessie a dit…

RIP Aaliyah.

Etant moi-même une enfant des 90s, j'ai suivie sa carrière grâce à la radio et le R&B a perdu de sa classe et de sa douceur le jour où elle est partie.

Une autre idole R&B que j'aimais c'était Lisa Left-Eye Lopes des TLC. Elle aussi nous a quitté quelques mois après, en 2002. Merci pour ce tribute =')

Gyn a dit…

A 99.999% le r'n'b est un style que j'encaisse assez difficilement, mais comme c'est la 2ème fois ici que je lis un article dithyrambique sur l'ultime album d'Aaliyah, ce coup-ci c'est décidé; je vais l'écouter.

Related Posts with Thumbnails